• Ultraviolet, Nancy HUSTON

    Dans son journal, Lucy écrit tout ce qu’elle ne peut pas dire à haute voix. A treize ans alors que les idées se bousculent dans sa tête et les sensations dans son corps, elle a du mal à supporter son père pasteur et sa mère un peu rigide. L’arrivée du docteur Beauchemin à la maison lui offre un interlocuteur troublant. Dans la touffeur de cet été 1936, la jeune fille découvre des sentiments nouveaux, indicibles.

     

    Mon avis :

     

    1936. La Dépression fait rage. Lucy et sa famille ont à peine de quoi se nourrir et partagent pourtant régulièrement leur table avec des moins bien lotis. C’est ainsi que débarque un jour le Dr Beauchemin. Jeune, beau, large d’esprit et en marge, il prend le temps d’écouter Lucy en pleine crise d’adolescence et de lui répondre comme à une adulte. Au contraire de sa mère qui la rabroue, l’enjoignant à accepter les choses telles qu’elles sont. Au contact du jeune médecin, Lucy apprend à penser par elle-même, développe un esprit critique et entrouvre une porte sur un avenir tout autre.

    Amoureuse des mots et de la vie, curieuse et ivre de découvertes, Lucy se confie à un journal intime qu’elle nomme « cher Carnet ». Le ton est frais et réfléchi, intelligent et enfantin et ce style nous plonge au cœur même des émotions de la jeune fille.

    Ce court récit nous relate un été dans la vie de Lucy. Mais quel été ! Il marque, à n’en point douter, un tournant fondateur pour cette adolescente en quête de liberté.

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    kastor
    Mercredi 20 Avril 2011 à 14:40

    Ta critique m'a fait acheté ce livre et je ne le regrette pas. Je le proposerai bientôt à mes étudiantes. Merci.

    2
    Jeudi 2 Juin 2011 à 18:37

     Je viens de le lire. Beau roman pour adolescents.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :