• TYPOS, Fragments de vérité, Pierdomenico BACCALARIO

    TYPOS, Fragments de vérité, Pierdomenico BACCALARIOK-Lab, groupe ultra-puissant, domine la ville de Maximum City. Expert en désinformation, il manipule les faits au profit des pouvoirs en place. Une organisation clandestine nommée TYPOS résiste au discours officiel. Ses membres sont déterminés à mettre à jour un scandale humanitaire sans précédent.
    Leur arme : la Vérité. Leur outil : un Journal.

    Mon avis :

    Voici une dystopie qui s’inscrit dans l’air du temps.
    Nous sommes dans un futur hyper informatisé, où la technologie permet des prouesses d’espionnage et de contre-espionnage très pointues mais ce qui préoccupe les quatre adolescents héros de ce roman, c’est la manipulation de l’information. N’est-ce pas déjà un souci de notre monde contemporain ?
    L’histoire fait donc écho à de grandes affaires de détournements de l’information que nous avons pu connaitre. Celle qui m’est apparue le plus vivement concerne le génocide du Rwanda, dont on commémore les vingt ans en ce moment. Qui a commencé ? Pourquoi ? Comment a-t-on pu laisser faire… ? Autant de questions qui ne trouveront peut-être jamais de réponse.

    J’ai apprécié la manière dont l’auteur traite son sujet. Les éléments se mettent en place petit à petit, on découvre à demi mots des indices qui nous permettent de construire l’intrigue et donnent au récit un rythme dynamique et soutenu. Nous entrons d’emblée dans le vif du sujet en découvrant les héros au prise avec les tueurs de K-Lab. Il nous les présente ensuite un à un au fil des quatre premiers chapitres. Et dès le chapitre cinq, l’action reprend, nous sommes sur une nouvelle affaire. 

    J’ai beaucoup apprécié ce roman jeunesse où l’auteur met en garde les jeunes lecteurs sur un phénomène qui, à leur âge, n’est pas forcément conscient. - Gavés d’images, les jeunes ne font pas tous la part des choses face aux médias.- Pierdomenico Baccalario montre subtilement les conséquences néfastes de cette pratique et la manipulation de masse qu’elle engendre. C’est le roman idéal pour amorcer une réflexion plus poussée sur l’information, ses canaux et la véracité des faits qui nous sont assénés à longueur de temps. Journaliste lui-même, l’auteur, très célèbre en Italie en littérature jeunesse, sait de quoi il parle et cela se sent dans la manière dont il aborde les choses.
    Le fait d’avoir fait de ces héros des étudiants en journalisme rend l’histoire d’autant plus crédible qu’ils sont aguerris aux techniques les plus pointues de l’informatique, de la surveillance qu’elle permet et des dysfonctionnements qu’elle peut engendrer.

    Il reste des zones d’ombre en ce qui concerne cette organisation TYPOS. On connait peu de choses sur la genèse du groupe, les raisons de l’éloignement de son chef et le recrutement des membres. Mais vu que ceci est le premier tome d’une trilogie, cela laisse planer le suspense jusqu’au prochain volume.

    Un récit d’action et de suspense agréable à lire et intelligent que je recommande vivement aux jeunes dès 12 ans. Le premier tome paraît ce 7 mai aux Editions Flammarion. Pour le deuxième, il faudra hélas patienter jusqu’en octobre.

     

    TYPOS, Fragments de vérité, Pierdomenico BACCALARIO

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Mai 2014 à 15:18

    Je lirai volontiers la suite :-)

    2
    Tristan
    Samedi 4 Juin 2016 à 12:19

    J'ai bien aimé ce roman malgré la lenteur de certains passages. Avec plus d'action, cela aurait été, à mon goût, le meilleur livre jamais écrit. Pourquoi ? Parce que tout simplement, c'est un roman riche, intelligent, les personnages sont attachants, le sujet est intéressant et le livre est bien écrit. Et par dessus tout, c'est une dystopie, mon genre de livre préféré.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :