• Celui qui n'aimait pas lire, Mikaël OLLIVIER

    Mes lecturesDans ce récit autobiographique, Mikaël Ollivier nous raconte son enfance, son adolescence et son parcours de lecteur, ou plutôt de non lecteur. Il nous livre une belle réflexion sur la place du livre dans l'apprentissage scolaire et nous confie, avec beaucoup d'humour, son propre cheminement. Il raconte son goût immodéré pour le cinéma et comment, par ce biais, il s'est mis à lire puis à écrire. Parce qu'il voulait raconter des histoires !

    Mon avis :

    Ce récit est publié dans la collection 'Confessions" des éditions de La Martinière. Pendant longtemps, le livre n'était qu'un devoir scolaire pour Mikaël Ollivier, une obligation. Son frère lisait Tolstoï à treize ans, lui, passait des heures couché, à regarder le ciel. Il nous amène à nous poser de bonnes questions sur la vie, l'amour, les livres. Avons-nous déjà songé à ce que serait notre vie "si"... ? Et le voilà qui passe en revue tous les choix qu'il a posés et l'ont amené au grand amour de sa vie.

    Au passage, il égratigne un peu les profs qui ne donnent pas suffisamment le goût de lire à leurs élèves, qui ne racontent pas leurs lectures... Comme il a raison...

    Lui qui écrit d'abord pour raconter des histoires, nous en raconte une vraiment plaisante ici.

    A lire dès 14 ans.

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :