• Au revoir là-haut, Pierre LEMAITRE

    Au revoir là-haut, Pierre LEMAITRESur les ruines du plus grand carnage du XXe siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu’amorale. Des sentiers de la gloire à la subversion de la patrie victorieuse, ils vont découvrir que la France ne plaisante pas avec ses morts…
    Fresque d’une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d’évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l’après-guerre de 14, de l’illusion de l’armistice, de l’Etat qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants, de l’abomination érigée en vertu.

    Mon avis :

    « Je te donne rendez-vous au ciel où j’espère Dieu nous réunira. Au revoir là-haut, ma chère épouse »
    Ce sont ces mots écrits par Jean Blanchard, en décembre 1914, qui ont donné le titre au dernier roman de Pierre Lemaître. Et un fait réel, le scandale des exhumations militaires qui éclata en 1922, qui inspira l’auteur.

    J’ai de suite été tentée par le sujet de ce roman, l’immédiate après-guerre, 1918 et la démobilisation. J’avoue aussi que j’étais curieuse de découvrir Pierre Lemaitre dans un registre différent. Et je ne suis pas du tout déçue.
    Les gueules cassées, héros malgré eux de la 1e Guerre mondiale, font tâche dans le paysage. Le pays veut oublier et ils sont un rappel constant des atrocités vécues par tous. Que doit-on faire d’eux ? Les réhabiliter dans leurs fonctions antérieures ? Les cacher ? Les soigner ?
    Les caisses de l’Etat sont vides ; pas de soldes, pas de dédommagements et 52 malheureux francs proposés à la démobilisation… ou la possibilité de garder sa vareuse ! Pas de retraite non plus. La plupart de ces soldats ont perdu leur travail et se retrouvent liftier, homme-sandwich, dératiseur… pour un salaire de misère.
    Voilà la toile de fond du roman de Pierre Lemaitre. Une plongée au cœur d’une époque tragique, de l’Histoire.

    Nous suivons le retour de trois soldats : celui d’Henri d’Aulnay-Pradelle, promu capitaine à la fin de la guerre pour fait d’arme héroïque et celui d’Albert Maillard et Edouard Péricourt, deux exclus, ayant du mal à revenir à la vraie vie après les atrocités vécues dans les tranchées. Comment chacun vivra-t-il ce retour au quotidien ? Comment surmontera-t-il ses blessures morales et physiques ?
    Dans une langue superbe, Pierre Lemaitre signe un roman noir cynique et une fresque d’une grande vivacité. Par certains côtés, cette histoire rappelle « La chambre des officiers » de Marc Dugain. On y découvre des faits réels – désorganisation de l’Etat et de l’armée, trafic d’influence, arnaques et escroqueries, abandon physique et moral des mutilés de guerre…- mis en scène dans un roman à l’humour noir et aux sarcasmes qui font mouche. Il nous conte aussi une amitié indestructible dans une époque cynique au possible et on se délecte de sa narration d’un bout à l’autre, ne voyant pas défiler les 567 pages du roman. Et on referme le livre, certain que ces personnages inoubliables nous habiteront toujours.

    Proche des récits romanesques de l’après-guerre, ce livre de Pierre Lemaitre, d’une rare intensité, tient toutes ses promesses et nous montre un auteur parfaitement à l’aise dans ce genre auquel il ne nous a pas habitués.

    Ce sera mon deuxième coup de cœur de cette rentrée littéraire.

    Sur le bandeau, un tableau d’Otto Dix, Sunrise,1913

     

     Au revoir là-haut, Pierre LEMAITRE

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Août 2013 à 15:51
    Anne (desmotsetdesno

    Je sens que je ne vais pas résister à ce bouquin... Tu as déjà lu les polars de Pierre Lemaître, c'est bien ?

    2
    Vendredi 30 Août 2013 à 20:01

    J'ai beaucoup aimé "Robe de marié" et "Cadres noirs". "Alex" est toujours dans ma pal.

    3
    Samedi 31 Août 2013 à 11:38
    pascal d

    Ma seule lecture de rentrée pour l'instant et aussi un coup de coeur. Tu en parles très bien, c'est tout à fait mon ressenti aussi.

    4
    Dimanche 1er Septembre 2013 à 14:35

    J'ai voulu essayer "Travail soigné" de Pierre Lemaître, mais la fin (que je connaissais et qui est horrible) m'en a dissuadé. Ce roman m'a l'air très intéressant par contre.

    5
    Dimanche 1er Septembre 2013 à 17:33
    Alex-Mot-à-Mots

    Le contexte historique ne me tente pas, mais comme c'est Pierre Lemaitre, je le lirai tout de même.

    6
    Dimanche 1er Septembre 2013 à 18:15
    7
    Dimanche 1er Septembre 2013 à 21:51

    Un auteur que je dois encore découvrir...

    8
    Samedi 21 Septembre 2013 à 10:09
    9
    Lundi 2 Décembre 2013 à 00:30

    C'est également un coup de coeur de la rentrée, avant Esprit d'hiver de Laura Kasischke !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :