• Brouillard d'automne, Lionel NOEL

    Brouillard d'automne, Lionel NOELSeptembre 1944. Dans le giron de l’armée américaine dont l’avancée est irrésistible, Gabriel Saint-Onge, un correspondant de guerre montréalais, rend compte avec son appareil photo et sa caméra de la Libération de la Belgique. Quand, sur les chemins qui le mènent vers la frontière allemande, il rencontre Norma Percy-Beaulieue, une artiste peintre qui accomplit, dans les zones de combat et à l’aide de ses pinceaux, le même travail que lui, il décide de la suivre au front.
    C’est ainsi que Gabriel croise Egan O’Shea, un agent de l’OSS chargé de l’organisation de plusieurs réseaux de résistance locaux. L’Américain d’origine irlandaise, qui a failli mourir aux mains des SS, participe activement à une enquête destinée à faire traduire en justice le « collabo » belge qui l’a piégé. Or, le traître est également dans la mire des services de contre-espionnage des États-Unis, et plus particulièrement de Max Mulligan, un officier mandaté par le Pentagone pour recruter d’anciens nazis afin de les utiliser contre le futur ennemi pressenti, l’URSS.
    Cette chasse à l’homme trouvera son dramatique dénouement au cœur du massif des Ardennes, là même où le Führer croit pouvoir changer le cours de la guerre avec une formidable offensive dont Ray Otis, un officier du renseignement de l’armée américaine, a pourtant prévenu ses supérieurs… qui n’y ont pas cru !
    Le 16 décembre 1944, aux petites heures de la nuit, Adolf Hitler lance l’Opération Brouillard d’automne…

    Mon avis :

    Dans ce 3e roman de Lionel Noël, nous retrouvons Egan O’Shea de l’OSS dans les Ardennes belges à la recherche de Bruno Pitz. Ce dernier, Belge enrôlé spontanément dans la division Wallonie, des rexistes (extrême droite) qui ont combattu aux côtés des SS, doit être éliminé par O’Shea pour les nombreux meurtres et exactions commis durant la guerre. Mais, parallèlement, le contre espionnage américain sous la personne de Max Mulligan, cherche à capturer Pitz vivant pour lui proposer de le rejoindre afin de mettre ses compétences et son savoir faire au service de la lutte contre les communistes. L’après-guerre se prépare dans les hauts lieux de la diplomatie.

    Nous suivons dans ce roman plusieurs personnages clés : Gabriel Saint-Onge, un correspondant de guerre de Montréal et l’équipe de Rangers qu’il a rejointe ; Egan O’Shea chargé de plusieurs réseaux de résistance sur le sol belge où œuvrent Malinus et Brandt ; Ray Otis, un officier du renseignement de l’armée américaine et le colonel Dick Dickson qui ont bien du mal à faire entendre leurs voix à Versailles ou à Londres (les hautes instances ne prenant pas au sérieux leurs rapports sur la situation dans les Ardennes après la Libération) ; l’équipe du SS Franz Sieger de la SS Hitlerjugend…

    S’étendant du 6 septembre 1944 au 15 janvier 1945, ce roman de guerre et d’espionnage nous décrit avec force détails la situation dans les armées allemandes et américaines ainsi que le sort réservé aux populations civiles. Un récit complexe de plus de 600 pages dressant une vue d’ensemble, plus vraie que nature, de la situation. Aidé de témoignages et documents officiels américains et canadiens, des souvenirs de sa famille belge et de ses connaissances parfaites du terrain où il a passé son enfance, Lionel Noël nous offre un récit bluffant de véracité.

    Brouillard d’automne relate les circonstances de l’ultime tentative de Hitler de reprendre le nord-ouest de l’Europe. Il est le deuxième ouvrage d’une trilogie consacrée à la Seconde Guerre mondiale, qui s’étend sur toute la longueur du conflit. Les trois livres peuvent cependant se lire indépendamment.
    J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman. Sans doute parce que la région décrite, je la connais bien. Proche de mon lieu de vie, je l'ai souvent sillonnée et ai visité nombre de ses musées consacrés à ce conflit. Sûrement parce que, malgré la longueur du récit, on ne s'ennuie jamais, passant d'un personnage à l'autre, découvrant ses espoirs, ses peurs, ses réflexions sur la guerre et sa nécessité, découvrant des hommes, derrière les soldats, avec leurs qualités et leurs défauts. Un bon roman !

    Brouillard d'automne, Lionel NOELBrouillard d'automne, Lionel NOEL

     




    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Mars 2014 à 19:55
    Miss Léo

    Je ne connais pas cet auteur, mais je note (bien évidemment) cette trilogie. Merci !

    2
    Jeudi 27 Mars 2014 à 19:17
    Alex-Mot-à-Mots

    Tu me donnes envie de découvrir ce roman historique qui a l'air intéressant.

    3
    Xavier Dejardin
    Samedi 24 Mai 2014 à 20:27

    Si on se fie à nos recherches internet, cet excellent roman est arrivé sur les tables du jury du Prix Arthur Ellis et du Prix Ténébris. Il n'a malheureusement pas été retenu. On en déduira probablement la difficulté de situer cet ouvrage dans le monde du Polar : Guerre. Espionnage. Historique. Ainsi que du volume, peut-être ! Les pavés rebutent souvent les membres des jurys, manque de temps, j'imagine. Si je me fie à mes lectures, il est plus simple techniquement de passer au travers d'un roman de procédure policière que de traverser la bataille des Ardennes par le véhicule de la vengeance et des espions... Il reste que, de par l'ampleur du travail, des recherches, de la complexité de l'intrigue, Brouillard d'automne restera pourtant de loin supérieur à ce qui a été publié au Québec en 2013... À suivre.

    4
    Samedi 24 Mai 2014 à 23:34

    Peut-être peut-on espérer que le bouche à oreille donne à ce roman le succès qu'il mérite. En Belgique, il se vend bien, reste la France à conquérir.

    5
    FAR
    Mardi 15 Juillet 2014 à 20:58

    Ce roman raconte la bataille décisive des Ardennes en décembre 1944. Hitler joue son va tout, les Alliés sont repoussés avant de reprendre l'avantage; beaucoup de livres d'histoire ont été écrits sur cet événement, mais ici, il y a l'histoire rigoureuse mais aussi des hommes des deux camps qui se battent, souffrent, meurent, doutent ou pas. De Eisenhower au simple soldat, l'auteur raconte un épisode qui se déroule en Belgique en plein hiver, dans un décor magnifique en temps de paix qu'il connaît parfaitement. Il y a du Norman Mailer dans ce livre. FAR

    6
    Mercredi 16 Juillet 2014 à 22:38

    Suis allée ce jour visiter le musée de la Guerre à Bastogne. C'était comme de vivre le roman en vrai, parmi les scénographies, les chars, les jeeps, les équipements et les images d'archives. Par contre, à la boutique, point de roman "Brouillard d'automne". Il y aurait pourtant sa place.

    7
    Pascald
    Vendredi 27 Février 2015 à 09:48

    Je l'ai acheté hier à la Foire. J'espère avoir le temps de le lire pendant les vacances de Pâques. Il mérite qu'on s'y plonge corps et âme apparemment. wink2

    8
    Samedi 7 Mars 2015 à 21:06

    À la Foire d livre de Bruxelles, où le Québec était à l'honneur en ce mois de mars, ce sympathique ambassadeur des éditions Alire n'a pas boudé son plaisir de rencontrer les lecteurs pour une seconde année consécutive. Lionel Noël était de plusieurs rencontres concernant le roman policier, mais aussi sur la littérature de guerre dans la perspective de la fiction. Nous avons constaté que son roman Brouillard d'automne continue de se frayer un chemin, lentement mais sûrement, dans les librairies et les bibliothèques de Belgique.

    9
    Dimanche 8 Mars 2015 à 01:05

    Effectivement, et il le mérite bien.

    10
    Leona Lucienne
    Mardi 23 Février 2016 à 17:13

    Sur son site web, Alire la publication de son prochain roman : Halifax Express.

    11
    Fernand Leclerc
    Lundi 22 Août 2016 à 00:55

    Dimédia difusion vient de publier sur son site internet que Lionel Noël publiera son premier roman classique cet automne 2016. Le titre annoncé : L'Ordre du méchoui. L'action se déroule dans le milieu de la rôtisserie.  À suivre.

      • Lundi 22 Août 2016 à 01:01

        Merci pour l'info.

    12
    Alain B
    Lundi 9 Janvier 2017 à 04:08

    Il y a de ces bijoux qui nous attendent coincés sur les étagères des bouquinistes. Brouillard d'automne, un roman hybride entre le récit de guerre et le thriller d'espionnage est un diamant brut, avec un Egan O'Shea taillé au burin, sans complaisance envers les GI's et les Krauts qui se massacrent de Bastogne à Stavelot ! Un pavé de 600 pages dévoré durant le temps des fêtes et qui mérite une seconde lecture, tant les faits historiques sont d'une rigueur étonnante ( même pour l'historien amateur que je suis). Souhaitons un prochain livre de ce romancier qui écrit de bons vieux bouquins à l'ancienne. Un seul bémol, âmes sensibles s'abstenir ! Les combats sont décrits dans un réalisme sans concession, on s'y croirait.

    13
    P Boulanger
    Jeudi 13 Avril 2017 à 04:39

    Chemin de croix dans les Ardennes et fin en apothéose ! Un roman de guerre digne de Sven Hassel.

    14
    Samedi 24 Mars 2018 à 22:57

    Retour dans les Ardennes de 1944. Ce roman est disponible en version petit format depuis le 15 mars 2018. 

      • Dimanche 25 Mars 2018 à 11:35

        Merci. Une autre bonne raison de le lire !

    15
    J Bessette
    Vendredi 11 Mars à 16:08

    Un auteur à l’univers fascinant que je viens de découvrir avec son dernier roman Halifax’Express.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :