• Civilizations, Laurent BINET

    Civilizations, Laurent BINETVers l’an mille : la fille d’Erik le Rouge met cap au sud.

    1492 : Colomb ne découvre pas l’Amérique

    1531 : les Incas envahissent l’Europe.

    À quelles conditions ce qui a été aurait-il pu ne pas être ?

    Il a manqué trois choses aux Indiens pour résister aux conquistadors. Donnez-leur le cheval, le fer, les anticorps, et toute l’histoire du monde est à refaire.

    Civilizations est le roman de cette hypothèse : Atahualpa débarque dans l’Europe de Charles Quint. Pour y trouver quoi ?

      

    Mon avis :

     

    Débuté fin septembre, j’ai abandonné ce roman avant la fin, me disant que j’y reviendrai peut-être mais je n’en ai pas ressenti l’envie. J’avais rédigé un premier billet, rapidement interrompu. Je pensais ne pas le publier. C’est l’avis d’une blogueuse qui m’a donné envie de revenir à mes notes pour le finaliser.

     

    « Civilizations » est le nom d’un jeu vidéo. Je l’ignorais jusqu’à ce que mon fils m’en informe. Il consiste à développer une civilisation et à être meilleur que les concurrents. Laurent Binet indique donc dès le début que tout cela n’est qu’un jeu.

    Ce roman est divisé en quatre parties. La première évoque la fille du pirate Erik le Rouge, (j’ai eu du mal à entrer dans cette saga nordique et à comprendre son intérêt jusqu’à ce qu’on parle du fer) la deuxième est une parodie de journal de bord de Christophe Colomb, suivie d’une chronique sur l’arrivée des Incas en Europe alors que la guerre de religion fait rage, probablement la plus dynamique mais j’y ai perdu pied, je n’ai plus suivi l’auteur.

     

    Ce roman se veut une uchronie, c’est-à-dire un récit de fiction basé sur des faits historiques mais dont une donnée aurait changé. Ici, Binet imagine que Christophe Colomb n’a pas découvert l’Amérique et ne rentre pas en Espagne et qu’au contraire ce sont les Incas qui vont envahir l’Europe où leur religion remplace le catholicisme. C’est amusant un temps (pour autant qu’on ait des connaissances historiques sur l’époque), les chapitres sont brefs et permettent une progression assez rapide et puis… pfff.

     

    Cela aurait dû me plaire, j’aime les romans historiques, l’uchronie, Binet… Mais le mélange des genres m’a semblé d’une grande maladresse. Laurent Binet écrit bien, son récit tient la route mais c’est un tel étalage de savoirs, d’allusions littéraires, de parodies, de références de toutes sortes… qu’on arrive à saturation. L’uchronie devient un exposé historique (à l’envers) et didactique sans émotion. Et on ne sait plus s’il s’adresse aux amateurs de SF en cherchant à les instruire (pensant ainsi qu’ils ne le sont pas) ou s’il tente d’attirer son public vers un genre qui ne lui est pas familier, surfant ainsi sur la vague à la mode. « Moi aussi, je peux écrire de l’uchronie, mais en mieux ».

     

    Déception donc et abandon, ce qui est assez rare chez moi mais j’ai trouvé le récit par trop inégal.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Octobre 2019 à 12:37
    Alex-Mot-à-Mots

    J'avais beaucoup aimé La septième fonction du langage. Mias le côté uchronie de celui-ci ne me tentait déjà pas trop.

      • Samedi 26 Octobre 2019 à 16:02

        Moi c'est justement l'uchronie qui m'intéressait. Mais il en fait un truc hybride vraiment pas amusant.

    2
    Samedi 26 Octobre 2019 à 21:26

    Dommage ! Le sujet me plaisait...

      • Dimanche 27 Octobre 2019 à 17:25

        Il a ses fans. Je crois que c'est une question assez personnelle.

         

    3
    Dimanche 3 Novembre 2019 à 12:46
    gambadou

    Je l'ai entendu lors d'une conférence. Intéressant mais j'ai lu pas mal de commentaires déçus. Il vient de recevoir le prix de l'Académie Française.

      • Dimanche 3 Novembre 2019 à 14:33

        Oui, je l'ai vu. Je ne comprends pas la justesse de ce prix. Je me dis qu'un vrai auteur de SF et d'uchronie ne l'aurait pas reçu. Mais ici c'est Binet alors on peut car c'est "un vrai auteur" qui a fait ses preuves avant. C'est en tout cas mon sentiment.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :