• Dans la gueule de la bête, Armel JOB

    Dans la gueule de la bête, Armel JOBQu'est-ce qu'elle peut bien y comprendre, Annette, à ces rendez-vous du mercredi après-midi, à l'abri des regards indiscrets, chaperonnée par des bonnes sœurs au regard doux et préoccupé ? Peut-être que si elle ne s'appelait pas en réalité Hanna, peut-être que si elle n'était pas juive, la fillette pourrait voir ses parents autrement qu'en catimini...
    Le peuple de Liège a beau renâcler devant la rigueur des lois antijuives, les rues de la ville, hérissées de chausse-trapes, n'en demeurent pas moins dangereuses. Un homme, en particulier, informateur zélé de l'occupant allemand hantant les bas-fonds de la cité, exilerait volontiers les parents d'Hanna vers des cieux moins cléments. Mais la trahison ne vient pas toujours du camp que l'on croit.
    Comment réagissent des gens ordinaires confrontés à une situation extraordinaire ? Quelle est la frontière entre le bien et le mal, entre un héros et un salaud ? Inspiré de faits réels, Dans la gueule de la bête saisit toutes les nuances de l'âme humaine, tour à tour sombre et généreuse, et invite chaque lecteur à se demander : « Et moi, qu'aurais-je fait pendant la guerre ? »

    Mon avis :

    Armel Job nous plonge cette fois dans la vie quotidienne sous l’Occupation et qui plus est, à Liège. Comment passer à côté ?
    Mêlant réalité et fiction, il nous immerge dans un récit à l’atmosphère de thriller. Nous suivons l’histoire de personnes juives, cachées dans des familles pour échapper à la Gestapo. Des gens ordinaires deviennent des résistants, des héros, parce qu’un jour ils ont accepté d’aider leur prochain pour le soustraire à la barbarie. Aucun n’avait de vocation héroïque, ni l’épicière retraitée, ni le notaire et sa famille, ni cette infirmière de l’ONE. Mais un jour, ils se sont opposés à la haine et à l’injustice sans l’avoir calculé, au gré des circonstances, parce que cela leur semblait juste.

    Au fil des pages, nous découvrons la vie d’avant, celle de tous ces personnages, bons ou mauvais : par quel hasard se sont-ils retrouvés à cette place, en 1943 ; pourquoi, comment ? Sans juger, Armel Job nous relate leurs histoires qui s’entremêlent à un moment donné pour le meilleur ou pour le pire.

    Outre l’écriture soignée au vocabulaire choisi qui est la caractéristique de l’auteur, j’ai apprécié me plonger dans un roman qui met en scène des personnages ordinaires, ni soldats, ni politiciens. De simples citoyens. J’ai adoré ce voyage dans le passé de ma ville, dans des quartiers que je connais, des lieux qui existent encore, dans une histoire semblable à celles que me racontaient mes parents et grands parents. Eux qui vivaient alors à côté de chez Fannia ou Laja et qui en ont vu partir tellement pour ne pas revenir.

    Beauté et laideur, cruauté et générosité se côtoient, se confrontent et se mêlent pour nous montrer tel que nous sommes : des humains capables du meilleur et du pire.

    Un roman à lire absolument.

    « Il n'est nullement nécessaire d'avoir un cœur mauvais pour causer de grands maux. »
    Hannah Arendt

     

    Dans la gueule de la bête, Armel JOBDans la gueule de la bête, Armel JOB Dans la gueule de la bête, Armel JOB

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    pascal d
    Mardi 27 Mai 2014 à 08:52

    Tu colles vraiment à l'actualité en ce moment. wink2 
    Je pense l'acheter aussi celui-là. Comme toi, j'apprécie cette période de l'histoire.

    2
    Mardi 27 Mai 2014 à 13:43
    Anne (desmotsetdesno

    C'est un magnifique roman, tu en parles très bien !

    3
    Mardi 27 Mai 2014 à 14:00

    De l'auteur, je n'ai lu que "Loin des mosquées" que j'ai beaucoup aimé.

    Je lirai celui-ci quand il sortira en poche.

    Bonne fin de journée. 

    4
    Mardi 27 Mai 2014 à 14:02
    Noukette76

    Ce roman a tout pour me plaire...

    5
    Mardi 27 Mai 2014 à 16:30
    Alex-Mot-à-Mots

    Un roman qui a l'air très humain.

    6
    Jacqueline H
    Jeudi 29 Mai 2014 à 10:12

    J'ai aimé ce roman qui se déroule à Liège (plaisant de se retrouver en terrain connu) et qui parle d'une période importante de notre histoire. J'ai apprécié, comme pour mes autres lectures d'Armel Job, la plume de l'auteur, sa lucidité et son humanité dans l'étude de l'âme humaine.

    Deux bémols pour ma part, bémols tout à fait subjectifs qui n'enlèvent rien à la qualité du roman : je n'ai pas eu le temps de "m'attacher" à un personnage - et c'est un élément assez important pour moi dans une lecture - et la fin m'a laissé un goût de "trop peu", d'inachevé ...même si je comprends que c'était la volonté de l'auteur...

    7
    Jeudi 29 Mai 2014 à 11:01

    Je partage ton avis pour la fin. Merci pour ton analyse, Jacqueline.

    8
    Vendredi 30 Mai 2014 à 10:10

    Je n'ai jamais lu cet auteur, j'en prends note pour un prochain séjour littéraire belge... ( Dans son roman en " enquête-quête familiale " Nathalie Skowronek consacre aussi une partie de son récit à la ville de Liège pendant l'Occupation, j'ai adoré ce roman, cette partie là m'a marquée. Le titre du livre, c'est " Max, en apparence " )

    9
    Samedi 31 Mai 2014 à 10:34

    Merci pour l'info Marilyne. Je connais le titre mais j'ignorais qu'on y parlait de Liège.

    10
    Dimanche 8 Juin 2014 à 10:33
    Manu/Chaplum

    Un auteur qui m'avait déjà séduite, je note ce titre.

    11
    Jeudi 12 Juin 2014 à 12:18

    Je vois que ce sont les mêmes caractéristiques qui nous ont fait apprécier ce roman : le fait de vivre ces événements "extra-ordinaires" à travers les yeux de gens tout à fait ordinaires. Ajouté à cela les références nombreuses à la ville de Liège, c'était vraiment très "plaisant" à lire et à visualiser.

    Belle journée,

    Cajou

    12
    Mardi 15 Juillet 2014 à 17:08

    Tu m'as donné envie de lire ce livre et je viens de le terminer. 

    Sans doute pas encore sorti en poche mais je l'ai trouvé dans une brocante.

    Un coup de coeur pour moi. 

    Merci de m'avoir donné l'envie. 

    13
    Mardi 15 Juillet 2014 à 18:31

    Je suis très contente que mon avis t'ait donné envie de le découvrir et qu'il t'ait plu. Bonne semaine.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :