• De pierre et d'os, Bérengère COURNUT

    De pierre et d'os, Bérengère COURNUTUne nuit, la banquise se fracture et sépare une jeune femme de sa famille. Uqsuralik se retrouve livrée à elle-même, plongée dans la pénombre et le froid polaire. Si elle veut survivre, elle doit avancer à la rencontre d’autres êtres vivants. Commence alors, dans des conditions extrêmes, une errance au sein de l’espace arctique, peuple d’hommes, d’animaux et de créatures.

     

    Mon avis :

     

    Si vous aimez les histoires évocatrices et les légendes, si la découverte d’une autre culture vous met en joie, si le chamanisme et une spiritualité différente attisent votre curiosité ou si vous aimez les portraits de femmes fortes, ce roman est fait pour vous.

    Bérengère Cournut nous offre ici un roman magnifique autant dans la forme que dans le fond. Un récit initiatique qui nous emmène aux confins des terres habitables, entre ciel et mer, sur une banquise mouvante, dangereuse, à la fois généreuse et destructrice où les esprits terrestres et marins ont des pouvoirs insoupçonnés et se jouent de la vie des hommes.

     

    L’auteure nous entraîne en Arctique, aux pays des Inuits. Dès les premières pages, nous sommes immergés dans cette culture et ce quotidien fascinants si éloignés de nous. Pour Uqsuralik la vie est une aventure de chaque jour, presque de chaque heure ; une vie dans des conditions extrêmes où Bérengère Cournut parvient à nous transporter à ses côtés, dans une existence où la mort côtoie la vie, où les forces de la nature peuvent être une bénédiction pour l’homme ou un cataclysme. Là-bas, les enfants qui naissent sont un cadeau de la nature au point qu’ils cherchent eux-mêmes leur prénom parmi ceux de leurs ancêtres décédés.

    Femme libre et mère attentive, l’héroïne est aussi attachante et forte : à la fois respectueuse des traditions et de la mémoire des ancêtres et moderne ; ne chasse-t-elle pas comme un homme et avec les hommes ?

     

    La trame narrative est simple, on suit le récit d’Uqsuralik du moment où elle a été séparée des siens jusqu’à sa mort à un âge avancé et même jusqu’au royaume des morts. La langue est vive, l’écriture soignée et le lecteur est entraîné dans l’histoire qu’il dévore d’un bout un l’autre. Les chapitres, longs ou courts, donnent le rythme de la vie de l’héroïne. Ils sont ponctués de chansons et poèmes de la tradition inuite et racontent des moments de vie ayant échappé à la narratrice.

     

    Ce roman intense et poétique est ma première lecture adulte de la rentrée et un coup de cœur. Sa très belle couverture et son papier de qualité complètent le plaisir de lecture que j’ai eu. Je ne peux que vous conseiller de vous lancer à votre tour dans cette découverte.

     

    De pierre et d'os, Bérengère COURNUT

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 31 Août à 08:10
    Fanny
    Tu en parles si bien! Et je suis d'autant plus ravie que je vais le lire aussi tout bientôt !
      • Samedi 31 Août à 11:25

        Hâte d'avoir ton avis.

    2
    Samedi 31 Août à 20:58

    Je ne connais pas, mais tu me tentes...

    Bon, je sais, ma PAL n'en peut plus ! 

    Bon courage pour la semaine prochaine. 

      • Samedi 31 Août à 23:53

        Merci ! Tu devrais aimer, c'est très bien écrit.

    3
    Dimanche 1er Septembre à 13:20
    eimelle

    une belle découverte! Il est noté!

      • Dimanche 1er Septembre à 23:30

        Tu devrais aimer.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :