• DEMAIN, DEMAIN. Nanterre, bidonville de La Folie, Laurent MAFFRE

    Demain, demain. Nanterre, bidonville de La Folie, Laurent MAFFREEn 1959, Monique Hervo, travaillant au Service civil international, se rend à La Folie, un bidonville de Nanterre. Elle y découvre des centaines de familles de travailleurs immigrés, maintenus à l’écart de la société française. La plupart sont Algériens mais aussi Marocains et Tunisiens. Les conditions de vie sont cauchemardesques. Elle décide de s’installer au sein du bidonville et jusqu’en 1974, date à laquelle il sera rasé, elle aidera ces familles, comme écrivain public, soutien scolaire pour les enfants, assistante sociale à l’occasion… Par la tenue d’un journal quotidien, par ses reportages photographiques, ses interviews enregistrées sur son magnétophone, elle sera le témoin de ce pan de l’Histoire de France, pour qu’il ne tombe pas dans l’oubli. La deuxième partie de l'ouvrage ici, présente un dossier constitué de photos et de témoignages, recueillis par Monique Hervo 127 rue de la Garenne. Seule adresse officielle de ces 1500 habitants.

     

    Aidé de ces précieux documents, Laurent Maffre a imaginé « Demain, demain. Nanterre bidonville de La Folie. 1962-1966 ». Il retrace, durant quatre ans, la vie de la famille Saïfi, une famille ordinaire. Le père, Kader, ouvrier dans la construction employé à La Défense, travaille aussi après journée dans un garage pour pouvoir faire venir sa famille d’Algérie.

    La France, en pleine relance économique liée à la reconstruction, favorise alors l’immigration pour jouir d’une main d’œuvre bon marché. Mais personne n’a pensé au logement !!

    La femme de Kader, Soraya, et leurs deux enfants, le rejoignent bientôt, imaginant vivre dans un bel appartement. Quel cauchemar quand Soraya découvre que son quotidien se passera désormais dans un baraquement sans fenêtre, sans eau et sans électricité. Au prix d’immenses sacrifices, ils n’auront de cesse de lutter contre leurs conditions de vie inhumaines pour que leurs enfants puissent s’instruire et se soigner et pouvoir un jour leur offrir un logement décent.

     

    Ce roman graphique est une merveille en tant que témoignage sur le vif d’une époque douloureuse dont personne ne semble vouloir se souvenir aujourd’hui. Les dessins en noir et blanc sont le support visuel idéal pour raconter cette histoire, cette vie où tout est gris et sombre, sale et mal odorant.

    Le trait précis et vif de l’auteur suffit à faire passer émotions et sentiments. Pas de dialogues inutiles, les dessins vont déjà à l’essentiel.

     

    Ce récit social et historique est un petit bijou de concision et d’humanité. Pas de pamphlet, pas de critique moralisatrice, pas de pathos mais l’accompagnement d’une famille dans son combat quotidien. Ce récit est touchant, fort et humble à la fois. Engagé aussi, dans ce 21e siècle où la xénophobie revient en force et où les conditions de vie des marginaux sont de plus en plus insoutenables.

      

    Merci à Babelio qui m'a fait parvenir cet ouvrage des éditions Actes Sud via Masse Critique. Et merci à cette maison d'édition qui n'en finit pas de me ravir. 

     

    A voir, ce reportage d’Arte qui donne vie au roman graphique de Laurent Maffre à travers les archives audio de Monique Hervo.

    http://bidonville-nanterre.arte.tv/ 

     

      

     DEMAIN,DEMAIN. Nanterre, bidonville de La Folie, Laurent MAFFREDEMAIN,DEMAIN. Nanterre, bidonville de La Folie, Laurent MAFFRE

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Avril 2012 à 09:26
    Alex-Mot-à-Mots

    Toi, tu as pris une photo à Lyon et tu l'as mise en papier-peint de ton blog....

    2
    Lundi 16 Avril 2012 à 18:50

    Ca y est ! Je suis découverte !! Inspecteur Alex a tout compris !

    3
    Olivier M
    Mardi 17 Avril 2012 à 15:32

    Je ne connais pas encore cette BD mais le sujet m'intéresse. Merci.

    4
    Mardi 17 Avril 2012 à 21:12

    Je ne connaissais pas mais ton billet me donne très envie de découvrir cet ouvrage.

    5
    Mercredi 30 Mai 2012 à 22:36

    Eh bien ça donne envie!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :