• Demain j'arrête ! Gilles LEGARDINIER

    Demain, j'arrête, Gilles LEGARDINIERComme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

    Mon avis :

    Il y avait longtemps que je n’avais plus ri de bon cœur avec un roman. Ayant lu plus de la moitié dans le train, j’en ai amusé plus d’un. Choisi par le club de lecture, je n’ai eu aucun mal à entamer ce livre, déjà dans ma PAL. Une critique entendue lors d’une émission littéraire avait déjà retenu mon attention. Et franchement, je ne regrette pas une minute ce choix. C’est le livre idéal pour oublier le quotidien et passer un bon moment.

    De prime abord, il ressemble un peu à de la chick lit, il en a la couleur (rose) et l’aspect (jeune fille de 28 ans, célibataire, cherche l’amour avec un grand A). Mais, et c’est là toute la nuance, il est écrit par un homme. On n’y retrouve donc pas le côté cucul de ce genre de littérature (pardon pour ceux qui aiment) mais bien l’humour qui le caractérise.

    Derrière le texte, on sent que l’écrivain est un homme d’une grande sensibilité, observateur du quotidien et des petits riens qui tissent une vie. Même s’il dépeint ses personnages sans complaisance et avec une finesse psychologique très lucide, il témoigne d’une grande tendresse envers eux. Bien qu’ils aient des faiblesses et des failles, il nous les fait aimer et on se surprend à éprouver assez vite de l’affection pour ces héros de papier. "Demain j'arrête" est une belle leçon de vie qui parle d'amour et d'amitié avec beaucoup de sensibilité.

    Auteur de polar, Gilles Legardinier a aussi le sens de l’intrigue et de la chute et sait garder l’attention du lecteur jusqu’au bout. Le style est rythmé, les rebondissements se succèdent et s’emmêlent sans lourdeur, ponctués de scènes d’une drôlerie jubilatoire. Il n’y a pas de temps mort et les pages se tournent sans peine.

    Mêmes les remerciements de l’auteur sont généreux et touchants. A l’image des personnages, nombreux, qui construisent l’histoire.

     

    A lire absolument, pour se détendre et passer un moment de pur bonheur.

      

      

     

     Demain j'arrête ! Gilles LEGARDINIERDemain j'arrête ! Gilles LEGARDINIER

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 22 Août 2012 à 18:29

    il me tentai bien celui-ci, la couverture (1ère et 4e) m'avait fait rire ! 

    2
    Mercredi 22 Août 2012 à 22:33

    Encore un ??!!!!

    Hé ! mon appart' n'est pas extensible !!

    Merci quand même pour l'idée ;)

    3
    Mercredi 22 Août 2012 à 22:37

    Oh mais t'es pas obligée...

    4
    Jeudi 23 Août 2012 à 13:20
    Anne (desmots et des

    La couverture me fait rire aussi ! Bon, je le croiserai peut-être en bibliothèque !

    5
    Jeudi 23 Août 2012 à 17:37

    Hier, au Club de lecture, les avis furent mitigés. Je faisais partie de celles qui ont vraiment ri et mis 8/10. C'était ma lecture légère de l'été et je n'ai pas boudé mon plaisir.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :