• Dis, est-ce que ça repousse les ailes ? Brigitte JACQUES, Aurélia JACQUES

    Dis, est-ce que ça repousse les ailes ? Brigitte JACQUES, Aurélia JACQUESChacun redécouvre " ses paysages " à travers ceux de ce petit livre ensoleillé et dense... Je souhaite qu'il s'envole dans toutes les directions et, comme l'oiseau, aille se poser sur les genoux de ceux et celles qui ont le goût " de l'intérieur ", de la poésie et du silence. 

    "Dans chaque souffrance, il y a un bout de chemin qui va vers le printemps" dit-il avec une infinie tendresse.
    Je sentais bien qu'avant de venir se poser près de moi, il avait fait un long voyage. Je sentais bien qu'il me faisait cadeau de ses paysages...

    Mon avis :

    Il y a un an qu’une amie m’a offert ce livre.
    Je ne sais pourquoi, je ne l’ai jamais chroniqué. Pourtant, il fait partie de ceux que je relis volontiers. Je l’ouvre aussi parfois au hasard et savoure quelques lignes. C’est un conte optimiste qui parle à tous. Il fait du bien.

    Cet ouvrage rectangulaire, horizontal attire l’œil par son style épuré et atypique. Des aquarelles dans les tons verts illustrent le texte imprimé sur papier glacé, uniquement du côté droit. Ainsi, on jouit de l’entièreté de la page en un clin d’œil.

    Mélodie, une fillette curieuse, dialogue avec un oiseau. Sa principale interrogation est de savoir si les ailes repoussent une fois brisées. De fil en aiguille, les réponses de l’oiseau amèneront d’autres questions et celui-ci invitera Mélodie à trouver ses propres réponses.

    Mélodie et l’oiseau blanc ressemblent au Petit Prince et au renard. L’une et l’autre se pose des questions sur la vie. Ici on parle de souffrance, d’orage, de cages, de liberté... Un animal doué de sagesse leur répond. C’est un conte philosophique à plusieurs lectures. Les enfants y trouveront une belle histoire, les grands seront renvoyés à leur propre vie et questionnement.

    On est touché par la beauté du texte et des illustrations qui s’harmonisent parfaitement. Le tout peut sembler naïf si on s’arrête au premier degré. Mais c’est un livre qui fait du bien et que l’on devrait tous s’offrir les uns les autres. C’est d’ailleurs de cette façon que Brigitte Jacques, l’auteur belge de ce conte a vu son livre se vendre à près de trente mille exemplaires depuis sa sortie en 2011. Le bouche à oreille a servi de promotion à un ouvrage qui n’en a eu aucune.

    Je ne peux que vous encourager à lire ce conte car, comme le dit si bien Yves Duteil dans la préface, à sa lecture on se met à cultiver l’espérance.

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 21 Juillet 2016 à 21:34

    Cultiver l'espérance, en ces temps difficiles, c'est peut-être une bonne chose ! 

      • Jeudi 21 Juillet 2016 à 21:55

        Je le pense aussi Phil. Bonnes vacances.

    2
    Samedi 13 Août 2016 à 22:47

    Bonjour

    Je suis très touchée de lire votre commentaire et de savoir que la petite Mélodie de ce livre a été une si belle rencontre .

    Pour ceux et celles qui , grâce à vous , en découvrant ce livre ,  sentiront  des  petites  espérances  se déposer sur leurs ailes ,  ou verront des soleils s'allumer dans le gris de leurs paysages intérieurs,   je  viens vous remercier  de ce témoignage,  de ce partage .

    Je vous souhaite beaucoup de fleurs inattendues dans le jardin de vos espérances  et de vos tendresses ..

    Bien amicalement

    Brigitte JACQUES L.

    Et pour info , si cela intéresse certain(e)s , voici l'adresse du site  www.dismelodie.be

     

     

     

      • Dimanche 14 Août 2016 à 12:17

        Merci d'avoir pris le temps de me laisser un petit mot si gentil. Cela me touche beaucoup.

    3
    Dimanche 14 Août 2016 à 11:08
    eMmA MessanA

    Arrivée depuis la page facebook de Brigitte, je me suis naturellement dirigée vers votre blog dont la première visite m'incite à revenir...

    Cette chronique que vous faites de ce  joli et tendre conte philosophique est en accord avec tout ce que j'ai ressenti en le lisant.

    Passez un beau dimanche,

    eMmA 

      • Dimanche 14 Août 2016 à 12:18

        Merci à vous et bienvenue quand vous voudrez.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :