• E.V.E, Carina ROZENFELD

    E.V.E, Carina ROZENFELDElle s’appelle EVE. Elle n’a aucune idée de son apparence. Elle ne ressent rien. Et pourtant le monde n’a pour elle aucun secret, parce qu’elle le perçoit à travers les yeux de millions d’êtres humains. 24 h sur 24, elle assiste à leur quotidien. Son rôle ? Surveiller la population et signaler en temps réel les crimes et les délits. EVE est infaillible… jusqu’au jour où elle assiste à l’agression de la jeune Eva Lewis sans parvenir à identifier le coupable. Pour comprendre ce qui s’est passé, EVE investit à l’insu de tous le corps d’Eva. Et découvre le plaisir grisant de la vie réelle.

    Mon avis :

    E.V.E est une machine, une entité de surveillance : Entité Vigilance Enquête ; dotée d’une intelligence artificielle, elle surveille la mégalopole de Citypolis où chaque habitant est muni d’une puce électronique insérée dans la moelle épinière de sa nuque. Grâce à cela, elle voit par leurs yeux ce qu’ils vivent, rencontrent, commettent et peut intervenir à chaque méfait. Ils sont d’ailleurs de moins en moins nombreux depuis l’installation de ce système. Toutes les images étant enregistrées, il est impossible d’échapper à la justice.
    Le jour où la jeune Eva Lewis est sauvagement agressée chez elle et que l’E.V.E chargée de la surveillance ne parvient pas à identifier le coupable, elle décide de la venger en prenant possession de sa puce et de là de son corps. Eva, déclarée en mort cérébrale, va reprendre vie à la grande surprise des médecins, et mener l’enquête sur son agression.

    La réflexion sur les avancées des nouvelles technologies, de l’ultra surveillance de la société, des progressions de l’IA sont intéressantes et bien dans l’air du temps. D’autant que pour progresser dans l’enquête, les deux identités d’EVE/EVA sont indispensables et complémentaires. Mais peut-on imaginer que cet être hybride puisse se généraliser ou être gérable à long terme ? Et que penser de cette machine qui échappe à tout contrôle humain ? Ces technologies ne menacent-elles pas nos libertés ? Ces questions sont au cœur de ce roman.

    Ces thèmes ne sont ni nouveaux ni originaux mais ce roman jeunesse mêle intelligemment ces réflexions avec l’enquête que mène E.V.E et la découverte de son humanité, de ses émotions et de ses sentiments, alors qu’elle n’est qu’une machine limitée par ses programmateurs.

    A la fois roman d’anticipation et polar, ce récit tient le lecteur en haleine jusqu’au bout et parvient à faire oublier son manque d’originalité dans les thèmes abordés. L’écriture est simple mais efficace et l’histoire rythmée. On se prend même, par moment, à éprouver de la tendresse ou de l’agacement pour cette machine. Touchant.

    Une lecture qui devrait plaire aux ados intéressés par le genre.

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Août à 17:24
    George

    Il est prévu dans mes lectures d'été. Je suis ravie de lire ton avis positif.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :