• Garden of love, Marcus MALTE

    Garden of love, Marcus MALTEIl est des jardins vers lesquels, inexorablement, nos pas nous ramènent et dont les allées s’entrecroisent comme autant de possibles destins. A chaque carrefour se dressent des ombres terrifiantes : est-ce l’amour ou est-ce la folie qui nous guette ? Alexandre Astrid, flic terré dans ses souvenirs, voit sa vie basculer lorsqu’il reçoit un manuscrit anonyme dévoilant des secrets qu’il se croyait seul à connaitre. Qui le force ainsi à décrocher les fantômes pendus aux branches de son passé ? Qui lui tend ce piège ? Mensonges et faux-semblants comme les roses et les ronces s’entremêlent, en ces lieux luxuriants dont le gardien a la beauté du diable...

    Mon avis :

    Après avoir dévoré « Les harmoniques », j’avais très envie de lire « Garden of love » dont le titre est inspiré d’un poème de William Blake.

    Dans ce roman noir, Alexandre Astrid, flic maudit tourmenté, fait brutalement face à un passé douloureux qui l’a littéralement broyé. Il va cependant faire face à ce traumatisme personnel et, avec une amie surgie du passé, il reconstitue le fil de son histoire. Une histoire tortueuse au cours de laquelle apparait un mystérieux trio d’adolescents maléfiques.

    D’emblée, le lecteur est plongé dans une ambiance torride et glauque comme j’en ai rarement lue. Dérouté, il voit ensuite les personnages changés à chaque chapitre sans qu’ils ne semblent avoir de lien entre eux. Où veut l’emmener l’auteur ? Est-on dans le présent ou le passé ? Dans les pensées d’Astrid ou la réalité ? On se perd dans un labyrinthe psychologique savamment tracé. Mais lentement, dans une atmosphère oppressante, les pièces du puzzle vont s’assembler. (Il est d’ailleurs impossible d’en dire davantage sans risquer de dévoiler cette histoire aux multiples facettes.)

    Le moins qu’on puisse dire c’est que Marcus Malte maitrise avec maestria les arcanes de son récit. Il faut être très attentif pour ne pas perdre le fil. Heureusement, le talent de conteur de l’auteur et sa précision stylistique ont tôt fait de nous emporter dans son imaginaire.

    « Garden of love » est un récit complexe, de souffrance, de manipulations et de rédemption ; un récit envoutant qu’on ne lâche pas facilement. A découvrir !

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 31 Octobre 2015 à 09:41
    eimelle

    un livre qui fait froid dans le dos!

    2
    Samedi 31 Octobre 2015 à 10:48
    George

    Voilà des années que je tourne autour de cet auteur et de ce roman, mais je ne le savais pas aussi noir. Ce que tu dis de l'organisation du récit me plait bien cependant.

    3
    Jacqueline
    Samedi 31 Octobre 2015 à 17:06

    Voilà un billet qui ne peut qu'intriguer son lecteur ..... Je viens de mettre ce roman dans ma liseuse ...:)

    4
    Dimanche 1er Novembre 2015 à 16:59
    Alex-Mot-à-Mots

    Un roman marquant.

    5
    Mardi 3 Novembre 2015 à 11:42
    Noukette

    Quelle claque ce roman !!

    6
    Mardi 3 Novembre 2015 à 12:21

    Oui, c'est le mot : une claque.

    7
    Asphodèle85
    Dimanche 8 Novembre 2015 à 02:10
    Asphodèle85

    Un livre qui m'avait sonné ! Il est resté un de mes livres chouchous ainsi que son auteur !wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :