• Geek Girl 3, Holly SMALE

    Geek Girl 3, Holly SMALEHarriet a un petit copain merveilleux, des amis géniaux et elle entre dans quelques jours au lycée, autant dire qu'elle est HEU-REUSE ! Mais son bonheur est de courte durée car son père a trouvé du travail... à New York ! En l'espace de vingt-quatre heures, elle quitte l'Angleterre et se retrouve dans une ville triste et perdue de la grande banlieue new-yorkaise. La voilà loin de ses amis, loin de sa vie, très très loin du bonheur. Même les quelques shootings auxquels elle participe en cachette à New York ne suffisent pas à lui remonter le moral. D'autant que, pour couronner le tout, Nick prend de plus en plus ses distances avec elle...

    Mon avis :

    Il fallait bien innover pour ce troisième tome. Holly Smale a donc choisi de changer de décor et d’emmener Harriet et sa famille à New York où le père trouve un travail.

    Alors qu’Harriet est toujours une maniaque de l’organisation et du contrôle de soi, elle assiste aux bouleversements de son quotidien sans pouvoir agir ou influencer les événements. Ce déménagement va chambouler sa vie, l’éloigner de ses amis et lui donner l’impression de quitter définitivement le monde de l’insouciance, ce qui l’amène à ressentir un sentiment d’abandon. Son amour pour Nick résistera-t-il à la distance ?
    Des rêves plein la tête, elle part cependant en conquérante vers New York, espérant y réaliser plusieurs souhaits. C’est sans compter sur les imprévus ou les omissions, comme le fait de ne pas vivre en plein centre ville mais à plus d’une heure de là. Qu’à cela ne tienne !

    Ce troisième tome pose d’emblée l’atmosphère. L’inquiétude, la peur de l’inconnu, l’insécurité liée à trop de changements simultanés vont tarauder notre héroïne. Harriet est ballotée et désemparée. Mais cela ne durera pas longtemps. Fidèle à elle-même, décidée à ne pas passer à côté de sa chance, elle prendra des risques pour sortir d’une atmosphère devenue suffocante.

    On retrouve ici le ton décalé des tomes précédents et l’humour de l’auteur avec plaisir. L’héroïne mûrit, évolue mais le roman garde – et même développe - son côté romance féérique improbable qui plait tant aux adolescentes. Les courts chapitres rythment la lecture et dynamisent le récit et on se laisse prendre au jeu.
    Merci aux éditions Nathan pour cet envoi.

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :