• Indice des feux, Antoine DESJARDINS

    Indice des feux, Antoine DESJARDINSCe recueil de nouvelles est empreint d’une vision désenchantée du monde. Il nous met en garde sur le fait que cela pourrait même s’aggraver. Pas de catastrophisme pour autant mais un regard froid et lucide sur la situation actuelle avec toutefois des touches d’humour pour alléger un peu le propos d’Antoine Desjardins et des perspectives de changement possibles.

    Alors que dans la société, tout ou presque oppose les gens, l’auteur suggère de créer des ponts, de s’entraider pour surmonter la crise écologique qui a déjà commencé et ne fera que grandir.

     

    Ce recueil se compose de sept nouvelles dont les personnages sont différents. Plusieurs sont confrontés à la mort (celle d’un arbre, de l’enfance ou d’un humain) et la perte est omniprésente tout au long de l’ouvrage, fil conducteur entre les textes. En toile de fond, on retrouve la crise écologique, le dérèglement climatique, la mise à mort des espaces verts, la fuite des espèces, leur disparition… et ce qu’on appelle la solastalgie ou éco-anxiété. Rappelez-vous, c’est ce sentiment qu’on a tous ressenti en assistant, impuissants, à la fuite et à la mort des koalas lors des incendies en Australie.

     

    Mais rassurez-vous, ce n’est pas un ouvrage scientifique que vous tiendrez entre les mains. Antoine Desjardins raconte de vraies histoires, dans une langue douce ou forte, résistante, vernaculaire et toujours ancrée dans son époque. Ses protagonistes sont directement ou indirectement touchés par cette crise. Mais son but est de proposer des alternatives, d’ouvrir des perspectives, d’entrer en empathie. Pas d’être inutilement alarmiste mais bien de mettre en mouvement. Comme Louis, dans Feux doux qui pense qu’il est temps de renouer notre relation au vivant et d’en prendre soin.

    Ma nouvelle préférée, pour la nostalgie qui s’en dégage, est Ulmus americana. L’histoire d’un vieil homme, Grand, qui fait traiter son orme plus que centenaire, dans l’espoir de le sauver d’une maladie. Prendre soin. C’est le maitre mot de ce recueil. Prendre soin même quand le pire semble advenir.

     

    Ce recueil doit être lu par tous. Pour une prise de conscience et une envie de se bouger pour que cela change. Pour jeter des ponts et croire en l’avenir même s’il est fragile. Une lecture à partager.

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 24 Février à 18:22
    krol

    Je l'avais déjà noté...

      • Vendredi 26 Février à 20:38

        Tu ne seras pas déçue.

    2
    Mercredi 24 Février à 21:14

    Je ne l'ai jamais rencontré, je ne le connais pas, mais comme tu le présentes, je suis sûr qu'il me plairait.

    Si je le rencontre, je l'adopte ! 

    Bonne soirée. 

      • Vendredi 26 Février à 20:39

        N'hésite pas. Il te plaira.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :