• J'ai tué Anémie Lothomb, Jean-Pierre GATTEGNO

    Mes lectures

     Pauvre  Amélie Nothomb, assassinée par un amant japonais sur une route de campagne, en pleine nuit, au retour d'un Salon du Livre de Province. Mais ça n'est qu'un début. Son cadavre est kidnappé quelques instants plus tard par un écrivain dépressif qui passait par là à bord d'une Renault 5 archaïque. Et voici la romancière bientôt enterrée dans un sous-bois, puis déterrée, puis ré-enterrée, tout ça sur fond d'alerte nationale: Anémie Lothomb a disparu.

    Mon avis :

    Jusqu'où peut aller un écrivain méconnu pour qu'on s'intéresse à ses livres ? C'est le propos qui soutend cette intrigue. Nous suivons ici les tribulations loufoques d'un écrivain en mal de reconnaissance, qui n'a pas prévu de kidnapper Anémie Lothomb. Mais l'occasion fait le laron. Il voit là un moyen de faire parler de lui. Il mettra tout en oeuvre pour avoir aussi son heure de gloire.

    L'auteur, qui sait de quoi il parle, nous propose une définition sans complaisance de l'écrivain : un graphomane compulsif, doublé d'un vaniteux instable qui espère se faire un nom dans les lettres et être reconnu dans la rue, tout en jetant ses droits d'auteur par la fenêtre. Les écrivains apprécieront.

    Ce roman est une satire du monde littéraire, mêlant avec délice, humour, cruauté et lucidité. Une fable sur la différence entre notoriété et talent où ni les écrivains, ni les lecteurs ne sont  épargnés.

    Un très bon moment de lecture.

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jacqueline H
    Vendredi 26 Novembre 2010 à 22:00

    Lors d'une prochaine rencontre, pense à me le prêter ! :-)))

    2
    Jacqueline H
    Lundi 7 Février 2011 à 08:57

    Un bon moment de lecture....! Humour et ironie ......

    De plus, l'auteur fustige des "écrivains" que je n'apprécie pas comme Houllebecq, Lévy ......

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :