• Je t'aime, Barbara ABEL

    Je t'aime, Barbara ABELAprès un divorce difficile, Maud rencontre le grand amour en la personne de Simon. Un homme dont la fille, Alice, lui mène hélas une guerre au quotidien. Lorsque Maude découvre l’adolescente en train de fumer du cannabis dans sa chambre, celle-ci la supplie de ne rien dire à son père et jure de ne jamais recommencer. Maude hésite, mais voit là l’occasion de tisser un lien avec elle et d’apaiser les tensions au sein de sa famille recomposée ?

    Six mois plus tard, Alice fume toujours en cachette…

    Mon avis :

    Trois familles sans lien les unes avec les autres vont se retrouver intimement unies dans le drame. Barbara Abel décrit chacune d’elle jusqu’à ce jour fatal où leur vie a basculé et nous montre à voir comment une vie sans histoire peut, en un instant, virer au cauchemar. Un accident de cette ampleur entraine toujours des dommages collatéraux. Jusqu’à quel point ? Et comment peut-on vivre après ça ? Que laisse-t-on de soi dans ces moments de traumatisme ?

    Maude, elle, s’interroge : si elle avait dénoncé sa belle-fille à son père, les choses auraient-elles été différentes ? Sa mansuétude en était-elle vraiment ?

    La force de ce roman vient du fait que Barbara Abel décrit avec soin le mental de ses personnages. Avec doigté, elle nous pousse à nous mettre dans la peau de chacun des protagonistes. Nous devenons tour à tour l’ado dévastée, la mère éplorée, le père qui se culpabilise ou le quidam qui juge sans savoir. En nous décrivant les réactions de chacun, elle nous interroge sur notre propre vision des choses et nous confronte à nos démons. Et moi ? Comment réagirais-je ? Que ferais-je si… ?

    L’auteure nous parle beaucoup d’amour dans ce roman : le premier, le pur, le vrai, l’idéalisé, l’indestructible… et, en face, la gamme de sentiments que l’on éprouve quand on est trahi, meurtri, allant de la rancune à la haine.

    Ce roman séduisant est aussi l’occasion d’aborder divers thèmes : les familles recomposées, monoparentales, dysfonctionnelles à la manière de celles de « Derrière la haine » ; la différence entre justice et vengeance ; les relations aux autres ; les difficultés de l’adolescence… Une fois entré dans l’histoire, on ne décroche pas tant on souhaite savoir ce qui va advenir de la famille de Maude. Sera-t-elle capable de se relever ? Chacun dépassera-t-il ses ressentiments ?

    Ce récit inclassable n’est pas à proprement parler un thriller, même psychologique, mais c’est plus qu’un drame. Une fois de plus, Barbara Abel mêle les codes et crée une tension qui nous ferre dès les premiers chapitres. Certes, il y a quelques longueurs, mais on est tellement pris par la narration qu’on poursuit sa lecture inexorablement.

    Un roman réussi !

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jacqueline
    Samedi 21 Juillet à 07:37
    Bravo pour ton billet. Un très bon Barbara Abel...
    2
    Dimanche 22 Juillet à 21:53

    Un roman qui m'attend dans ma bibliothèque...comme tant d'autres ! 

    Bonne semaine. 

    3
    Samedi 28 Juillet à 17:27
    Alex-Mot-à-Mots
    D'après ce que tu en dis, il pourrait me réconcilier avec l'auteure.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :