• L'architecte du désastre, Xavier HANOTTE

    L'architecte du désastre, Xavier HANOTTEElle n'était pas venue me voir à l'hôpital, même quand j'avais été rapatrié. Et, depuis un an, elle ne se contentait pas de raccourcir ses réponses, elle ne m'écrivait tout simplement plus. Au début, j'avais accusé l'incurie de la Feldpost. Puis, peu à peu, j'avais accepté la situation. En un an, aucune nouvelle de Bruchsal n'était parvenue à aucune de mes adresses successives, du centre de tri sanitaire à la clinique de rééducation, près de Francfort. J'avais pourtant gardé mon alliance, par habitude plutôt que par fidélité. Car je ne rêvais plus d'elle de même que, selon toute vraisemblance, elle ne rêvait plus de moi."  

    Mon avis :
     

    « L’architecte du désastre » est un bref roman de 85 pages qui inaugure ce recueil de nouvelles de Xavier Hanotte. Dans ce premier récit, le héros est tiraillé entre ses envies et ses obligations, ses rêves et la réalité. Mai 1941. A peine sorti de l'hôpital, l'Oberleutnant Eberhard Metzger débarque à Bruxelles, où règne  l'armée allemande victorieuse. Mission lui est aussitôt donnée d'évaluer l'intérêt artistique d'un monument promis à la destruction. Lui, l’idéaliste, pour qui dessiner des maisons, des bâtiments… était un réel plaisir doit maintenant statuer sur le maintien ou la destruction de monuments qui déplaisent à quelques chefs nazis. Doit-il obtempérer ? Doit-il rester fidèle à lui-même ? Doit-il tenir compte des éventuelles conséquences ?
     

    Les textes suivants (huit en sus) forment trois étapes : les temps enfuis (dont l’architecte fait partie), les temps poreux et les temps présents. Ce sont de brefs romans ou de courtes nouvelles déjà parus auparavant dans diverses revues. Leur point commun est de mettre en scène des héros confrontés à eux-mêmes, se débattant contre le monde qui les entoure et vis-à-vis duquel ils se sentent en décalage.

    Quelle que soit l’époque, Xavier Hanotte les décrit sans s’appesantir, laissant au lecteur le soin de se faire une idée personnelle de chacun. A nous de voir l’ironie de la situation, d’entrer ou non en empathie avec ces quidams, de laisser leur histoire faire écho à la nôtre. Chaque personnage dévoile sa fragilité face à des situations qui le dépassent. Que ferions-nous à leur place ?

    Réflexion sur la société, le temps qui passe, la fidélité, le devoir… ce recueil empreint de nostalgie est d’une écriture élégante et poétique, à l’image de son auteur. Un écrivain qui vaut vraiment la peine d’être découvert. Merci Anne !

     

    L'architecte du désastre, Xavier HANOTTE

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Philippe D
    Samedi 19 Avril 2014 à 06:35

    Encore un auteur, belge de surcroît, que je dois découvrir.

    Bon weekend de Pâques. 

    2
    Samedi 19 Avril 2014 à 14:26
    Anne (desmotsetdesno

    Tu vois que c'est mieux que la poussière, ce désastre-là ! ;-)

    3
    Samedi 19 Avril 2014 à 14:44
    4
    Samedi 19 Avril 2014 à 21:25
    Mina M

    La découverte de cet auteur est une de mes bonnes résolutions post-mois belge, grâce à Anne et à d'autres participants comme toi. :) Ce recueil-ci m'intéresse par son sujet, cette confrontation entre l'individu et la société. Le contexte est toujours celui de la guerre ou cela varie ?

    5
    Dimanche 20 Avril 2014 à 10:49

    Non, ça varie. On change d'époque, de lieu... tu verras.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :