• L'attrape-coeurs, JD SALINGER

    Mes lecturesÉcrit à la première personne, le roman relate les deux jours durant lesquels Holden Caulfield vit seul dans New York, après avoir été expulsé de son école Pencey Prep.

     Dans les premiers chapitres, il évoque ses rencontres avec des étudiants de Pencey qu'il qualifie de superficiels. Après avoir été renvoyé du collège, Holden fait rapidement ses bagages et s’en va en plein milieu de la nuit. Ayant pris un train pour New York, il se refuse à regagner directement l'appartement familial et préfère réserver une chambre dans un hôtel sordide. Il passe la soirée à danser avec trois jeunes filles de Seattle (dont seulement une est jolie selon lui) et rencontre une prostituée...

    Je ne suis pas allée au-delà...

     

     

    Méconnaissant la littérature classique américaine, j’ai envie de combler mes lacunes. Conseillée par un amateur éclairé, j’ai acheté ce roman, grand classique s’il en est, qui fit scandale dans les années 60 pour son ton libertin et les thèmes abordés. L’antihéros qu’est Holden devait déplaire à la société bien pensante de l’époque.

    Personnellement, le sujet ne m’a pas effrayée ni choquée. L’innocence désenchantée, je la côtoie souvent, hélas. Mais le style familier, le langage parlé, les répétitions lassantes et le peu de saveur de la prose m’ont vraiment déplu.  

    Sans doute le fait d'entendre quotidiennement s'exprimer de cette façon me fait-il fuir ce langage en littérature. Je recherche l’évasion, le beau, des tournures de phrases agréables, des métaphores, des jeux de mots, de l’humour… Bref ce qui rend si belle notre langue et me donne envie de la défendre chaque jour davantage.

     

    Je sais que ce livre est considéré comme un chef d’œuvre (rassurez-moi, pas grâce à la forme ?) je sais qu’il a inspiré des dizaines d’auteurs, chanteurs, réalisateurs... Je peux comprendre que dans les années soixante il a ouvert des portes et dévoilé des possibles… Mais je n’ai pas été sensible à son charme.

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 21:55

    Décidément, nous sommes souvent sur la même longueur d'onde : je l'ai aussi commencé parce qu"'il faut" avoir lu L'attrape-coeurs et moi non plus, je n'ai pas pu en continuer la lecture

    2
    Jacqueline H
    Jeudi 30 Décembre 2010 à 18:10

    Moi, j'ai été "plus courageuse" ..... je l'ai lu jusqu'au bout, il y a quelques années.......et je ne comprends pas la raison du succès de ce livre !!! :-)))

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :