• L'hypnotiseur, Lars KEPLER

    L'hypnotiseur, Lars KEPLERErik Maria Bark, un psychiatre spécialisé dans le traitement des chocs et traumas aigus, a longtemps été l’un des rares véritables experts de l’hypnose médicale. Jusqu’au jour où une séance d’hypnose profonde a mal, très mal tourné. Sa vie a frôlé l’abîme et, depuis, il a promis de ne plus jamais hypnotiser. Dix années durant, il a tenu cette promesse. Jusqu’à cette nuit où l’inspecteur Joona Linna le réveille. Il a besoin de son aide. Josef, un adolescent, a assisté au massacre de sa famille. Il vient d’être hospitalisé, inconscient et en état de choc. Mais il est le seul témoin du carnage et Joona Linna, pris dans une course contre la montre, veut l’interroger sans tarder. Car tout indique que l’assassin est maintenant aux trousses de la sœur aînée de Josef, mystérieusement disparue. Et pour lui, il n’y a qu’une façon d’obtenir un quelconque indice de l’identité du meurtrier : hypnotiser Josef.

    Mon avis :

    Premier roman de Lars Kepler (pseudonyme d’un couple d’écrivains suédois, les Ahndoril), « L’hypnotiseur » est réellement un roman hypnotique. Dès les premières pages, le lecteur est plongé dans un univers oppressant, glauque et maléfique mais impossible de quitter le récit sans connaitre le dénouement.

    Brillant médecin, Erik Maria Bark reste brisé par une affaire vieille de dix ans qui a bien failli lui couter sa carrière et sa famille. Plongé bien malgré lui au cœur d’une affaire qui ne le concerne en rien, il va à nouveau se retrouver au premier plan et mettre la vie des siens en danger. Une incroyable course contre la montre commence.

    Le récit se déroule sur une petite semaine et est interrompu, aux deux tiers, par un flash back qui nous ramène dix ans en arrière. De nouveaux personnages entrent en scène et l’affaire prend alors une autre perspective, un autre éclairage. Les certitudes que l’on avait fait siennes volent en éclat et l’intérêt est relancé. Vraiment, c’est un joli tour de force.

    Les personnages sont particulièrement bien construits et nous présentent une palette de personnalités bien représentatives de la société : manipulateur, suiveur, hystérique, héros, égoïste, faible, paranoïaque, destructeur, indifférent… chacun évoluant dans le mensonge ou le non-dit plus ou moins volontaire. On s’étonne de constater que ce roman nous dépeint sans complaisance une société malade, déresponsabilisée et malveillante, bien loin des images d’Epinal que suscite souvent notre vision occidentale des pays nordiques. Cela fait froid dans le dos.

    Ce premier roman jette aussi les bases d’une suite possible car de nombreuses questions ouvertes dans cet opus ne trouvent pas de réponse. Le second tome, Le Pacte, paru depuis, devrait nous en dire davantage.

     

    Ce roman publié chez Actes Sud cloture l'année d'hommage rendu à Hubert Nyssen, décédé il y a un an.

    L'hypnotiseur, Lars KEPLER

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jacqueline H
    Mercredi 19 Décembre 2012 à 10:51

    Oh, que voilà un billet tentant !

    2
    Mercredi 19 Décembre 2012 à 17:22

    Fais moi une liste et je t'apporte le tout pendant le congé

    3
    Jeudi 20 Décembre 2012 à 08:43
    Alex-Mot-à-Mots

    Bon, voilà encore un titre de noter....

    4
    Vendredi 21 Décembre 2012 à 21:43
    Lystig

    pas tentée... je l'ai déjà lu !!!!!!!!!!!!!!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :