• L'ombre douce, Hoai HUONG NGUYEN

    1954, la guerre d'Indochine touche à sa fin. Dans un hôpital militaire français de Hanoï, Mai, une jeune Annamite qui aide les équipes médicales, croise le regard de Yann, un soldat breton blessé à la poitrine. C'est le coup de foudre. La fougue, la candeur, la jeunesse leur font croire qu'ils pourront vivre librement leur passion. Mais le père de Mai, juge influent, l'a promise à un autre. Elle s'insurge, elle est bannie de la famille...
    A peine marié, Yann doit rejoindre les bataillons de la cuvette de Diên Biên Phu. Pluie, bombardements, boue, corps-à-corps : c'est l'apocalypse. Après la défaite, Yann n'est que l'un des milliers de prisonniers condamnés aux marches infernales vers les camps d'internement. Mai est prête à tout pour le tirer de l'abîme.

    Mon avis :

    Il y a longtemps qu’un récit ne m’avait plus émue aux larmes. Waouw ! Quelle délicatesse, quelle finesse pour décrire les émotions de Mai et la situation de ce couple atypique dans une période troublée. J’en ai eu des frissons. Ce superbe roman d’amour m’a serré le cœur.

    Avec pudeur et poésie, grâce et retenue, Hoai Huong Nguyen nous décrit une rencontre et les émotions intérieures de deux jeunes emportés par l’amour en pleine guerre d’Indochine. Alliant la beauté de la langue française et la sensibilité vietnamienne, le lyrisme européen dans la forme et la retenue asiatique sur le fond, elle nous offre un récit magnifique et poignant mettant en scène des héros ordinaires croyant à l’absolu de l’amour et de la liberté. Mais la force d’un amour pur et sincère peut-elle contrer les vicissitudes de la guerre ?

    Le roman décrit aussi avec précision le décor de cette rencontre, la guerre d’Indochine, l’encerclement de l’armée française à Diên Biên Phu, une des page les plus noire de l’Histoire du XXe siècle, mais également les beautés du paysage, la vie des hommes rythmée par l’eau, les saisons, les métamorphoses de la nature… Et on se laisse bercer par les mots, le rythme du récit, la délicatesse du phrasé…

    Un premier roman magnifique, couronné du Prix Première en mars dernier et qu’Anne a eu la gentillesse de me faire dédicacer pour me l’offrir lors du swap « Des notes et des mots ». Un coup de cœur !

     

    L'ombre douce, Hoai HUONG NGUYENL'ombre douce, Hoai HUONG NGUYEN

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 3 Août 2013 à 08:41

    Le sujet à priori ne me tente pas trop mais à la lecture de ton avis ça donne quand même très envie....

    2
    Samedi 3 Août 2013 à 09:25

    C'est une très jolie écriture qui vaut la peine d'être découverte.

    3
    Samedi 3 Août 2013 à 09:43
    mazelannie

    une très belle histoire, et en plus j'ai eu la chance de rencontrer l'auteur qui habite près de chez moi. Une jeune femme charlante et timide. Espérons qu'elle nous donnera d'autres romans aussi bon.

    bonne journée Argali,

    bises

    4
    Samedi 3 Août 2013 à 09:45

    Quelle chance tu as ! Elle a l'air douce et charmante effectivement. J'ai hâte de la relire aussi.

    5
    Samedi 3 Août 2013 à 11:29
    krol2

    Et bien, tu sais donner envie de découvrir ce roman...

    6
    Samedi 3 Août 2013 à 19:18

    En tout cas je note... Et j'ai très envie de le lire.

    7
    Samedi 3 Août 2013 à 21:17
    Anne (desmotsetdesno

    C'est lors du swap de printemps que je te l'ai offert ;-) Je suis vraient contente qu'il t'ait plu à ce point, mais c'est normal, c'est un roman tellement bon (j'exagère, oui ! mais j'assume) J'aime beaucoup les émotions qui affleurent dans ton billet.

    8
    Dimanche 4 Août 2013 à 22:09

    Je me demande, d'après ce que tu en dis, si ce n'est pas un roman réservé aux femmes...

    Non, ma voiture n'est pas refaite. J'ai seulement rendez-vous le 23 septembre.

    Je pars vendredi. Les vacances seront vite finies.

    Bonne semaine à toi. 

    9
    Mardi 6 Août 2013 à 13:49
    Mina / Minou

    Je ne peux que noter ce titre quand ton si bel article rejoint ainsi celui d'Anne. Le sujet m'attire irrésistiblement.

    ps : rien à voir (quoique...), mais j'ai commencé Les mots de Maud et apprécie beaucoup l'écriture de cet auteur.

    10
    Mardi 6 Août 2013 à 20:32

    Je suis bien contente que ce roman te plaise et je suis sûre que L'ombre douce te plairait aussi.

    11
    baujoe
    Samedi 24 Août 2013 à 23:33

    Tu m'avais parlé de ce premier roman (que tu n'avais pas encore lu mais que tu soupçonnais être bien) , j'ai suivi tes conseils et j'ai aimé cette écriture fine, délicate et pleine d'émotions.

    Merci pour ce bon conseil.

    12
    Dimanche 25 Août 2013 à 09:02
    13
    Jacqueline H
    Dimanche 15 Septembre 2013 à 15:36

    Un roman sensible, poétique, tragique .... Une belle lecture ... Les pages relatant la bataille de Diên Biên Phu sont admirables ...

    14
    Dimanche 30 Mars 2014 à 21:50

    Un récit magnifique, que je viens de terminer. Une superbe histoire remarquablement bien écrite. Beaucoup de subtilité et de douceur dans ce livre, beaucoup de violence également. Un premier roman qui est un véritable coup de maître !

    15
    Dimanche 30 Mars 2014 à 22:47

    Je me doutais que tu aimerais Itzamna. C'est un très beau roman.

     

    16
    Samedi 17 Mai 2014 à 14:33
    Mina M

    Tu avais vu juste, j'ai aimé ce roman (moins que je ne l'aurais aimé quelques années plus tôt, mais ce fut tout de même une très belle lecture). Ta formule "Alliant la beauté de la langue française et la sensibilité vietnamienne, le lyrisme européen dans la forme et la retenue asiatique sur le fond" est très juste, j'ai eu exactement la même sensation.

    17
    Samedi 17 Mai 2014 à 15:09
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :