• La chute de Berlin, Antony BEEVOR

    La chute de Berlin, Antony BEEVORAvec son magistral Stalingrad, devenu un best-seller mondial, Antony Beevor avait réussi à donner toute son ampleur tragique à l’une des plus terribles batailles de l’histoire de l’humanité. Le récit de la chute de Berlin, qui consacre, en 1945, l’effondrement du Troisième Reich, est la suite logique de cet ouvrage, en même temps que l’évocation d’un drame humain à peu près sans précédent. C’est, en effet, avec une terrible soif de vengeance, après les exactions commises par les Allemands en Russie, que l’Armée rouge s’approche inexorablement de Berlin, devenu pour elle « l’antre de la bête fasciste ». Et cette vengeance sera effroyable : villes et villages anéantis, civils écrasés par les chenilles des chars, viols et meurtres en série, pillage systématique. S’appuyant sur des archives souvent inédites, Antony Beevor nous livre un document historique capital, mais aussi un grand récit tragique et poignant où l’on voit se déchainer, portées à leur paroxysme, toutes les passions humaines.

    Mon avis :

    Auteur d’un précédent ouvrage sur Stalingrad, Antony Beevor, historien anglais après avoir été officier de carrière, nous propose ici la relation en détails des cinq derniers mois de la Seconde Guerre mondiale. Le but de cet ouvrage est de nous présenter les circonstances de la chute des hommes et des systèmes politiques, circonstances révélatrices de ce qu’ils ont été.

    S’appuyant sur un nombre impressionnant de documents d’archives russes, allemands, anglais… et sur le courrier échangé par les soldats de tous les camps avec leurs familles, il s’efforce de raconter les circonstances de cette effroyable tragédie que furent les derniers jours de Berlin en 45. Donnant tour à tour le point de vue allemand et russe puis celui des alliés occidentaux, il nous fait revivre jour après jour, presque heure par heure, la progression des uns et des autres et les sentiments multiples vécus par la population civile et les soldats de chaque camp.

    Fruit de recherches minutieuses, cet ouvrage fait preuve d’un formidable esprit de synthèse et d’une écriture pertinente rendant le moindre détail intéressant. Emportée par ma lecture, j’ai dévoré ces près de 500 pages en trois jours, sans jamais trouver le récit pesant. (Il n’en va pas de même des faits)

    Ce livre fascinant nous permet de comprendre un peu mieux les circonstances de la chute de Berlin. On côtoie le fanatisme des uns et des autres, l’effroyable impuissance des civils, le conditionnement infernal des militaires et la manipulation de tous par les chefs d’Etats. On se rend compte aussi de l’incroyable incapacité d’Hitler et de son état-major à proposer et gérer la moindre stratégie militaire.

    On y apprend aussi, par exemple, que Berlin comptait en 45 près de trois millions et demi d’habitants (dont 120 000 enfants en bas âge) bien plus que ne pouvaient en accepter les abris anti-aériens et les couloirs de métro. Les étrangers avaient donc obligation de porter sur leurs vêtements l’initiale de leur pays d’origine et interdiction de pénétrer dans ces abris. Ou encore que cette population affamée, ne disposait quasiment d’aucune nourriture alors qu’en périphérie, les dépôts de vivres, vulnérables à la moindre attaques, regorgeaient de nourriture. On y voit comment Staline lança dans l’offensive six millions sept cent mille soldats dont trois cent mille furent atrocement mutilés. Après avoir reçu, à leur retour des prothèses en bois datant de 1812, ils furent désignés « persona non grata » dans les rues des villes russes, raflés et déportés dans l’extrême nord, comme s’ils étaient des criminels. Et que dire de l’atroce situation des femmes…

    Un livre fascinant et surtout indispensable pour ceux qui s’intéressent à cette période de notre histoire ou cherchent à comprendre l’histoire contemporaine de l’Europe. Car sans comprendre la Seconde Guerre mondiale, on ne peut rien comprendre des problèmes d’aujourd’hui.

     

    La chute de Berlin, Antony BEEVOR

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    pasdec
    Mercredi 13 Février 2013 à 22:07

    Même moi qui enseigne cette matière, je n'ai pas lu ce livre. Tu m'impressionnes. Mais tu me donnes aussi envie de le lire. Merci.

    2
    Jeudi 14 Février 2013 à 13:18
    Alex-Mot-à-Mots

    Après le serment sur la chute de Rome, celui sur la chute de Berlin. Que de chutes en ce moment....

    3
    Jeudi 14 Février 2013 à 19:07

     Plus les chutes de neige !

    4
    Jeudi 21 Février 2013 à 18:11
    Miss Léo

    Je découvre ton billet (et ce livre par la même occasion) avec un peu de retard. Je suis très très très tentée. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :