• La fée des glaces, Maxence FERMINE

    La fée des glaces, maxence FERMINEEn imaginant ses vacances au ski, Malo était loin de se douter que dès le premier jour il serait pris dans une étrange tempête de neige… Lorsqu’il recouvre ses esprits, l’adolescent tombe nez à nez avec une belle et mystérieuse jeune fille, qui vit dans un château de gel. Son nom ? La Fée des Glaces. Sa mission ? Accueillir les voyageurs égarés au Royaume des Ombres de l’hiver.
    Malo retrouve donc pour la troisième fois ce Royaume des Ombres qu’il chérit tout autant qu’il le craint. Et si cette aventure n’était pas le fruit du hasard mais l’occasion pour lui de répondre aux questions qu’il se pose ?
     

    Mon avis :

    Après « La petite marchande de rêves » et « La poupée de porcelaine », voici le dernier tome de la trilogie mettant en scène Malo, un jeune garçon de treize ans.
    Comme dans les tomes précédents, Malo rejoint, par accident, le Royaume des Ombres -de l’hiver cette fois- et nous plonge à nouveau dans un univers onirique où cohabitent fées, monstres, arbres vivants, fleur étrange et drôles d’animaux. Ce Royaume n’est accessible qu’aux enfants et aux rêveurs capables de croire en la magie et à l’espoir.
     
    Je poursuis ma découverte de Maxence Fermine avec ce conte moderne dans lequel les codes du genre sont respectés (on y retrouve fées, reine, magicien, végétaux qui dansent et animaux qui parlent). Et bien sûr, les gentils gagnent à la fin. Son écriture légère comme des flocons de givre fait jaillir des images féériques à chaque page et plongera facilement les enfants dans son monde imaginaire.
    Ici aussi, Malo aura une quête à réaliser afin de briser le sortilège qui le retient au Royaume des Ombres. Malo y apprendra à surmonter ses peurs et découvrira que les frontières entre le monde réel et le Royaume des Ombres sont plus minces qu'il n'y paraît. Il recevra également une leçon, se rendant compte qu'il vaut mieux ne pas juger les autres trop vite car les apparences sont parfois trompeuses. Belle morale n'est-ce pas ?

    Comme pour les tomes précédents j’ai apprécié la couverture et ses couleurs tendres ainsi que les illustrations de Louise Robinson qui parsèment le récit. J’ai par contre trouvé un peu lassant le langage particulier des habitants du Royaume des Ombres. Point trop n’en faut.

    Un conte poétique et merveilleux, qui devrait plaire malgré tout aux petits et aux grands ayant gardé une âme d’enfant.

    Merci à Livraddict et aux éditions Michel Lafon de m’avoir fait parvenir ce livre.


     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Novembre 2013 à 13:45

    La petite fille que je suis (encore et, j'espère, toujours) l'ajoutera certainement dans sa lettre au Père Noël. Cependant, devrais-je commencer par les deux autres ?

    Merci Argali!

    Belle fin de semaine.

    2
    Samedi 23 Novembre 2013 à 13:56

    Ce n'est pas indispensable de lire les trois dans l'ordre. Ils sont abordables individuellement.

    3
    Samedi 23 Novembre 2013 à 14:00

    OK. Merci, merci.

    4
    Samedi 23 Novembre 2013 à 21:55

    Je ne savais pas qu'il s'agissait d'une trilogie...

    5
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 10:29
    Alex-Mot-à-Mots

    Un auteur qui sait créer un univers à part.

    6
    Lundi 25 Novembre 2013 à 13:35
    sophie/vicim

    Très tentant ! Je note

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :