• La Guerre des Lulus, La déchirure, HAUTIERE & HARDOC

    La Guerre des Lulus, La déchirure, HAUTIERE & HARDOCLa guerre s’éternise. Le blocus naval mis en place par l’Angleterre pour empêcher le ravitaillement des puissances centrales provoque une pénurie alimentaire dans toutes les zones contrôlées par l’armée allemande. Dans cette Europe meurtrie, le périple des Lulus se poursuit. Malgré leur optimisme naturel, ils commencent à désespérer de revoir un jour l’abbé et les copains de l’orphelinat

    Mon avis : 

    En trois tomes, les gamins de cette petite bande en ont déjà vu beaucoup. L’abandon, la faim, la peur, la mort de Hans… Ils commencent par se demander s’ils retrouveront un jour leurs amis. D’autant qu’ils se sont trompés de train et au lieu d’arriver en Suisse, ils débarquent en plein cœur de l’Allemagne. Les voilà repartis vers l’ouest car, encore une fois, ce n’est pas le bon train qu’ils prennent et ils arrivent en Belgique. Ce sera l’occasion d’une nouvelle rencontre, haute en couleurs, avec Sylvestre Criquelion, photographe.

    L’aventure se poursuit pour les cinq amis. Le temps passe et les enfants d’hier sont devenus des adolescents avec des envies et des idées qui divergent mais aussi l’impression d’avoir grandi trop vite. D’ailleurs leurs réactions oscillent souvent entre naïveté ou insouciance enfantine et réaction plus mûre. Cela crée quelques remous dans leur petit groupe. Les tensions sont perceptibles, heureusement que la sagesse de Luce calme les esprits.
    Les péripéties sont toujours au rendez-vous mais cet album met surtout en place des personnages et des situations qui préparent le tome suivant, le dernier. Il nous laisse donc en plein suspens quant à ce qui va advenir des enfants.

    C’est toujours un plaisir de retrouver ces jeunes héros. Les auteurs ont réussi à les faire grandir, mûrir, aussi bien physiquement que moralement sans rien enlever de leur candeur, de leur gentillesse et de ce qui nous avait touché dès le premier tome. Derrière la narration enfantine, ils nous proposent des péripéties, de l’émotion et des faits lourds de sens et de conséquences. Ils parviennent à nous faire vibrer avec les jeunes héros. Quant aux dessins, c’est avec le même bonheur qu’on les retrouve, charme désuet, précision dans les détails et couleurs toujours parfaitement adaptées aux situations. J’ai envie de dire « vivement la suite » mais ce sera hélas aussi la fin.

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Janvier à 14:12
    Alex-Mot-à-Mots

    Des héros que mon grand et moi retrouvons toujours avec plaisir.

      • Mercredi 17 Janvier à 09:52

        Chez moi aussi, mon ado adore. 

    2
    Samedi 20 Janvier à 12:42
    gambadou

    J'ai beaucoup aimé ces BD qui ne baissent pas de qualité au fil des tomes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :