• La musique des âmes, Sylvie ALLOUCHE

    La musique des âmes, Sylvie ALLOUCHEAvant, le père de Simon était un luthier renommé, son atelier ne désemplissait pas. Puis il y a eu la guerre, l’occupation et le mot juif placardé en travers de sa vitrine. Alors Simon s’est fait la promesse : il composera une œuvre avec le violon que son père lui fabrique, pour lui dire tout son amour et son admiration. Un après-midi, Matthias, son meilleur ami, trouve l’atelier vide : la famille de Simon a disparu.

     

    Mon avis :

     

    Avec beaucoup de délicatesse, Sylvie Allouche raconte une des périodes les plus sombres de l’Histoire : les discriminations imposées aux juifs, les humiliations, les rafles.

    Avec des mots sensibles et simples, elle raconte aux enfants de 2021, comment vivaient les enfants de leur âge en 1942. Entre privations, restrictions, peur, débrouille, menaces… ils tentent de vivre comme des enfants mais sont déjà emplis de questions et de préoccupations d’adultes. Malgré tout, Simon et Matthias vont rester amis, s’épauler, partager les bons et les moins bons moments, se donnant la force de résister à tout ce qui les entoure. Mais les hommes sont décidément violents et lâches envers leurs prochains.

     

    Sylvie Allouche établit un parallèle entre les âmes humaines, le souffle, l’essence invisible de chaque être, et l’âme d’un violon, cette fine baguette coincée entre la table d’harmonie et le fond, sans laquelle le son ne sortirait pas pur et clair et rendrait l’instrument fragile. Comment ne pas penser à toutes ces âmes mortes en 40-45 ? Simon devient l’instrument qui, avec son violon, fera s’élever la musique vers ces âmes pour leur permettre de n’être pas oubliées et de reposer en paix.

    Un beau moment d’émotion, même pour nous les grands.

     

    A la fin du roman, l’auteure retrace les grandes lignes de l’Occupation à Paris. Comme elle le dit dans l’exergue, même si les personnages sont fictifs, les événement sont malheureusement vrais.

    Paru en 2006, ce court roman jeunesse vient d’être republié chez Syros dans la collection Tempo. Il s’adresse aux enfants dès 9-10 ans. Dans un an, on célèbrera le 80e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv et ce récit est parfaitement adapté pour l’expliquer aux enfants.

     

    Merci aux éditions Syros pour cet envoi, ce roman d’une auteur que j’affectionne particulièrement.

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Janvier à 20:59

    L'histoire s'apprend mieux grâce aux romans. Un livre qui me semble très intéressant. Je ne connaissais pas. 

    Bonne semaine. 

      • Lundi 25 Janvier à 13:34

        Oui, je le pense aussi. Un roman vraiment à la hauteur des enfants.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :