• La Princesse des glaces, Camilla LACKBERG

    La Princesse des glaces, Camilla LACKBERGErica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d'une amie d'enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d'eau gelée. Impliquée malgré elle dans l'enquête (à moins qu'une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l'œuvre), Erica se convainc très vite qu'il ne s'agit pas d'un suicide. Sur ce point - et sur beaucoup d'autres -, l'inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint. A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge clans les strates d'une petite société provinciale qu'elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d'autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d'un peintre clochard - autre mise en scène de suicide.

     

    Mon avis :

     

    Je découvre Erica Falck et son univers avec ce premier roman et je suis séduite. Ce policier est de facture classique et le thème du secret n’est pas original mais tout y est minutieusement décrit, documenté et agencé de manière à garder le suspens jusqu’au bout. J’ai assez vite découvert le secret d’Alex – c’est presque trop clair dès le départ – mais je n’avais pas imaginé les circonstances et ce meurtrier-là.

     

    J’ai surtout aimé la description des personnages, tant physique que morale. L’auteur nous les dépeint avec justesse et sans cacher leurs failles, petites faiblesses ou gros défauts et cela rend crédible l’histoire et l’atmosphère dans laquelle elle se joue. Le poids des convenances, du regard des autres, des commérages est oppressant et tellement compréhensible dans un si petit village où les gens s’ennuient. Un hiver long et rude, peu d’activités, de distraction, de touristes… que faire d’autres que d’épier ses voisins. Le couple Hedström-Falck fonctionne et on sent très vite qu’il se retrouvera dans les romans à suivre.

     

    Ce n’est pas un policier haletant et vif mais une intrigue qui prend place dans un contexte précis avec des protagonistes ayant un passé commun et des liens, connus ou non. Rien n’est extraordinaire dans ce récit, c’est juste une histoire qui pourrait arriver à tout le monde. C’est aussi cela qui m’a plu. Plus que "Cyanure" qui m'avait laissée sur ma faim.

    On sent également que ce roman est le premier d'une série et il fallait bien planté le décor, expliquer qui était qui, et préparer le terrain pour les prochains épisodes.

     

    Un tout petit bémol, il arrive à l’auteur de taire des indices que ses personnages ont découverts.

    « Elle écouta le répondeur, mais coupa avoir de l’avoir écouté jusqu’au bout. Le visage blême, Erika raccrocha lentement. Tout à coup elle sut ce qui manquait dans la chambre à l’étage »

    En tant que lectrice, je trouve cette rétention d’information agaçante.

     

    Je pense que je lirai la suite des aventures d’Erika Falck pour observer, notamment, l’évolution des personnages et de leurs relations. Je suis ravie en tout cas de cette découverte qui, même si ce roman ne révolutionne pas le polar, est agréable à lire et tient en haleine jusqu'au bout. N'est-ce pas ce qu'on demande à un récit policier ?

     

    Ce commentaire paraît ce 12 janvier en hommage à Hubert Nyssen, fondateur des Editions Actes Sud.

    Il entre également dans trois challenges : celui des premiers romans, celui du Petit Bac dans la catégorie métier/fonction et le challenge voisins-voisines sur les auteurs européens, catégorie Suède.

      

    La Princesse des glaces, Camilla LACKBERGLa Princesse des glaces, Camilla LACKBERGLa Princesse des glaces, Camilla LACKBERGLa Princesse des glaces, Camilla LACKBERG

      

      

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 08:18

    J'avais également apprécié. Mais le suivant m'est tombé des mains et j'ai arrêté de suivre les aventures d'Erica Falck.

    2
    Jacqueline H
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 08:23

    Dès les premières pages, j'ai accroché : un suspense bien "ficelé", des personnages bien "campés" - même les "rôles secondaires" sont intéressants -, quelques touches d'humour, un "dépaysement" ( l'histoire se passe en Suède) ....et voilà un roman que j'ai lu en deux jours !
    Même si la lectrice que je suis a "deviné" certaines choses avant "les enquêteurs" - normal car elle a, en sa possession, plus d'éléments -, ce fut un vrai plaisir de suivre la résolution de l'intrigue.

    Seul bémol : des fautes .....de style .....dues, je pense, à la traduction !

    3
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 12:02
    niki/sheherazade

    je l'ai aussi lu et apprécié celui-ci, mais j'en ai un peu assez des polars du nord pour l'instant 

    4
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 14:43

    C'est vrai, tu me rappelles que je l'ai dans la PAL en VO.  Puisque je veux essayer de lire un livre en anglais par mois, je vais essayer celui-là je pense!

    5
    Vendredi 20 Janvier 2012 à 14:28

    Une lecture que j'avais bien appréciée également !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :