• La route du soleil, Francesco LORENZI

    La route du soleil, Francesco LORENZIEn 1997, Francesco Lorenzi créait le Sun Eats Hours qui deviendra en quelques années le meilleur groupe de punk rock dans le monde. Sur scène, les satisfactions sont énormes, mais leur vie privée se délite : drogue, alcool, sexe... Francesco entre alors dans une crise profonde : il sent que cela ne peut pas continuer, que le lien entre les membres du groupe est en train de disparaitre, qu’il lui manque une véritable source d’inspiration. Mais tout va basculer. A travers une série de « Dieuincidences », il rencontre le Christ et renait en tant qu’homme et en tant qu’artiste.

    Mon avis :

    The Sun est un groupe de rock italien de la province de Vicenza. Il est le résultat artistique de l’évolution du groupe punk Sun Eats Hours, créé en 1997.

    En 2014, le leader du groupe, Francesco Lorenzi a publié son autobiographie, dans laquelle il raconte la formation du groupe avec ses amis d’enfance Richard Rossi et Marco Auriemma. Cet ouvrage a été publié en français en 2016.

    Avec sincérité, Francesco Lorenzi, chanteur, guitariste et auteur, confie ses rêves de gloire, l’ascension du groupe, les concerts autour du monde et les excès qui les ont accompagnés. Il raconte également la profonde crise qu’il a vécue en 2007 et qui l’a mené à la rencontre du Christ et de là, à une renaissance. Alors qu’il est en pleine remise en question et que le groupe a décidé de faire une pause qui risque bien d’être définitive, cette conversion va lui redonner un second souffle. Il parviendra à faire la paix avec ses amis et les aidera à abandonner la drogue et l’alcool qui minaient alors leurs relations.

    Ce récit d’une conversion est d’une grande simplicité et donne un témoignage spirituel à contre-courant de l’époque actuelle. Sans prosélytisme, l’auteur se raconte sincèrement, expliquant par où il est passé, ce qu’il a ressenti et les signes qui l’ont amené à opérer des changements dans sa vie. Au cœur de la musique a jailli la lumière. Comme le dit Proust dans A la recherche du temps perdu « La musique m’aidait à descendre en moi-même, à y découvrir du nouveau. »
    Lorenzi a trouvé la force de prendre une nouvelle route, de créer un nouveau mode d’écriture et de reconstituer une véritable cohésion de groupe en fondant The Sun. Sans renier les origines rock du groupe, Il a donné aux textes une autre dimension, une force tirée de sa foi. C’était un pari risqué mais le public a adhéré. La sortie du livre, véritable phénomène littéraire, y a aussi beaucoup contribué. Le succès immédiat de cette autobiographie positive et pleine d’espoir fut tel qu’elle est maintenant traduite en six langues et le succès ne se dément pas.
    Le groupe a donné plusieurs fois des concerts en Terre Sainte et en Palestine où le message de paix et de fraternité qu’il délivre désormais a reçu à chaque fois un accueil chaleureux.
    « Le monde a besoin de bien, d’amour et de gratitude. Il a aussi besoin de jeunes en éveil qui se démènent pour soutenir et porter des projets auxquels ils croient et qui font bouger ce monde. Peu importe d’où ils viennent et qui ils sont, chaque jeune a un rôle à jouer. »

    Espérons que ce message d’amour et de paix sera entendu par le plus grand nombre.

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :