• La vie à côté, Mariapia VELADIANO

    La vie à côté, Mariapia VELADIANORebecca est laide. Extrêmement laide. Elle vit, avec prudence et en silence, dans une magnifique maison au bord d'un fleuve, aux côtés d'un père, médecin trop absent, et d'une mère qui "a pris le deuil à sa naissance". Rebecca se tient elle aussi hors du monde, enfermée pour ne pas être blessée, élevée par la sainte et tragique servante Maddalena qui la protège. C'est sans compter sur l'impétueuse tante Erminia, qui décide de l'initier au piano, et qui cache pourtant des sentiments moins nobles.
    Mais Rebecca est douée et va concentrer sa vie entière dans ses mains, parfaites. La rencontre avec la Signora De Lellis, musicienne réputée et détentrice d'un secret de famille, le confirme : une autre vie est possible, un autre langage, une vie à côté.
     

    Mon avis :

    Mariapia Veladiano n’a pas choisi une histoire légère et optimiste pour son premier roman. A travers l’histoire de Rebecca, elle nous plonge dans un monde sans pitié pour ceux qui sont différents. Elle dénonce une société de l’apparence où ce qui n’est pas beau ou ce qui sort de la norme n’a pas droit de citer. Dans son récit, les adultes sont faibles, incapables de réagir et d’agir pour protéger l’enfant, coincés par des secrets de famille et des non-dits ou simplement révulsés par son physique.

    Rebecca aurait pu devenir folle, être aigrie, méchante, assoiffée de vengeance. Elle restera au-dessus de la mêlée, digne et forte, intelligente et douée, vivant sa vie de recluse puis de laissée pour compte comme un véritable chemin de croix. Elle s’ouvrira au monde grâce à la musique et à Lucilla, une petite fille ronde, elle aussi mise à l’écart, mais pétulante et optimiste, qui l’accueillera comme elle est.
    Exutoire et raison de vivre, la musique sera son oxygène.

    Naïf et cruel à la fois, ce roman écrit sans fioriture se lit comme une fable. L’auteur sait capter puis maintenir notre attention jusqu’au bout, avec un réel sens de la narration et du coup de théâtre. On peut lui reprocher quelques traits caricaturaux, l’une ou l’autre maladresse mais l’ensemble est assez homogène et convaincant. Un premier roman prometteur.

    Ce n’est pas un coup de cœur mais un récit touchant que j’ai pris plaisir à lire.

    L'avis de Mirontaine

     

    La vie à côté, Mariapia VELADIANOLa vie à côté, Mariapia VELADIANOLa vie à côté, Mariapia VELADIANOLa vie à côté, Mariapia VELADIANO

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Septembre 2013 à 17:51
    Anne (desmotsetdesno

    Et pourquoi pas ! A l'occasion, en bibliothèque...

    2
    Samedi 14 Septembre 2013 à 21:30

    Un récit qui ne doit pas être joyeux.

    Par ce temps déprimant, il vaut mieux éviter, non?

    Bon dimanche. 

    3
    Lundi 16 Septembre 2013 à 14:20
    Alex-Mot-à-Mots

    Tu donnes envie de découvrir ce premier roman prometteur.

    4
    Mardi 17 Septembre 2013 à 15:54

    Il n'est pas parfait mais il m'a plu. Je pense que je vais garder l'auteur à l'oeil.

     

    5
    Mireille Le Fustec
    Mercredi 2 Octobre 2013 à 13:57

    J'ai reçu "La vie à côté ce matin.

    Merci . Il ne me reste plus qu'à le lire.

    6
    Mercredi 2 Octobre 2013 à 16:17

    J'espère qu'il te plaira.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :