• Le baiser, Sophie BROCAS

    Le baiser, Sophie BROCASCamille a toujours exercé son métier d’avocate avec sérieux, mais sans grande passion. Jusqu’au jour où on lui confie une affaire inhabituelle : identifier le propriétaire d’une sculpture de Brancusi, Le Baiser, scellée sur la tombe d’une inconnue au cimetière du Montparnasse. Pour déterminer à qui appartient cette œuvre, il lui faudra suivre la destinée d’une jeune exilée russe qui a trouvé refuge à Paris en 1910. En rupture avec sa famille, Tania s’est liée à l’avant-garde artistique et a fait la rencontre d’un sculpteur roumain, Constantin Brancusi. Avec lui elle découvre la vie de bohème. Cent ans plus tard, élucider les raisons de sa mort devient pour Camille un combat personnel : rendre sa dignité à une femme libre, injustement mise au ban de la société. 

     

    Mon avis :

     

    En janvier 2019, l’Express titrait « Une famille russe et l’Etat français se font la guerre à propos d’une sculpture de Brancusi. » Au même moment, le roman de Sophie Brocas sortait en libraire.

    Camille, avocate d’affaires au quotidien réglé au millimètre près, se voit un jour confier une affaire par un voisin, directeur des cimetières de Paris. Elle va devoir sortir de sa zone de confort pour répondre à cette demande qui l’ennuie prodigieusement. Mais au fur et à mesure de ses recherches, elle découvrira l’histoire d’une jeune fille russe, l’artiste dont elle ignorait jusqu’au nom avant ce jour et plongera dans l’Histoire de l’Art du débute du 20e siècle.

    Bâti autour d’une mystérieuse œuvre d’art, ce roman passionnant m’a transportée. Sophie Brocas nous tricote maille après maille un roman riche en suspens et fascinant. Mêlant réalité et fiction, histoire et art, il se lit comme un thriller tout en enrichissant le lecteur d’informations intéressantes mais jamais pesantes par leur académisme.

     

    Nous découvrons le Paris de 1910, l’art moderne qui prend son envol avec Brancusi, le Douanier Rousseau, Matisse mais aussi les bouleversements musicaux de Satie ou Stravinski, sociétaux avec Léon Bloom ou encore des féministes dont la célèbre Voltairine de Cleyre. Un Paris où se réfugient de plus en plus de Roumains ou de Russes fuyant pour les uns, des conditions de vie très difficiles, pour les autres les risques d’un emprisonnement, ou pire, à l’heure où la Révolution russe se prépare.

    Toutes ces informations nous sont données par Tatiana, princesse russe envoyée par sa mère, chez sa tante à Paris, croyant ainsi la soustraire aux influences néfastes des révolutionnaires et de son grand oncle Tolstoï ayant plongé la famille dans une infamante disgrâce. Au prix de beaucoup de tractations, Tatiana s’inscrit à la faculté de médecine afin de disposer d’un peu de liberté. Elle confie alors à son journal ses découvertes, ses émotions, ses colères et ses espoirs.

    J’ai aimé le prétexte à cette histoire, la manière dont l’auteure l’a traitée et ces deux beaux portraits de femmes qui s’entrecroisent. A un siècle de distance, l’une et l’autre sont en quête de liberté, d’indépendance et de justice. J’ai adoré.

    Une histoire inachevée puisque dans la vraie vie, rien n’est tranché en ce qui concerne la sculpture, puisqu’aujourd’hui, en art, seul compte le profit.

     

     

    Le baiser, Sophie BROCAS 

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Août 2019 à 18:03
    Alex-Mot-à-Mots

    Je note aussi ce titre (tu exagères !)

      • Lundi 5 Août 2019 à 18:18

        Pardon wink2 
        Mais ce sont de beaux romans que je viens de lire.

    2
    Jacqueline
    Jeudi 8 Août 2019 à 11:59
    Un roman qui devrait me plaire .....Je note ....
      • Jeudi 8 Août 2019 à 12:44

        Je pense que oui, vraiment.

         

    3
    Samedi 10 Août 2019 à 14:39
    Antigone

    Il a l'air en effet passionnant !

      • Samedi 10 Août 2019 à 17:58

        Moi, il m'a passionnée en tout cas wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :