• Le collège Lovecraft, Professeur Gargouille, Charles GILMAN

    Le collège Lovecraft, Professeur Gargouille, Charles GILMANMatteo fait sa rentrée au collège Lovecraft. Panneaux solaires, écrans tactiles, tablettes numériques… le collège est à la pointe de la technologie ! Mais bientôt, des évènements étranges se produisent. Des rats surgissent des casiers, des élèves disparaissent et Matteo découvre dans l’immense bibliothèque un passage secret.
    Quant au professeur de sciences, Garfield Gouille, il se comporte très bizarrement… Aidé d’improbables amis, Matteo va découvrir que le collège Lovecraft cache un secret…

    Mon avis :

    A peine arrivé au collège, Matteo est confronté à des désagréments de toutes sortes. D’abord, il y retrouve un élève qui le martyrisait en primaire et qui semble bien décidé à continuer. Ensuite, il se perd dans les dédales de la bibliothèque et rencontre une étrange jeune fille qui vit dans un grenier délabré. Enfin, une invasion de rats se produit dans les couloirs quand les élèves ouvrent leur casier. Bien décidé à découvrir ce qui se passe à Lovecraft, Matteo se met à fureter partout.

    Après « L’île du crane », « Harry Potter » ou « L’école des mauvais Méchants » ce roman nous propulse dans une école où il se passe des choses bizarres, dignes des meilleurs phénomènes de sorcellerie. Pas d’élèves aux pouvoirs surnaturels ici mais des jeunes normaux confrontés à des événements étranges auxquels les adultes apportent pourtant des réponses rationnelles.

    Bel hommage à HP Lovecraft que d’avoir nommé ce collège comme lui. Ce brillant écrivain de récit d’horreur et fantastique pensait que l’univers n’était pas centré sur l’homme, celui-ci n’étant qu’une infime forme de vie dans l’univers. Il semblerait que les étranges professeurs de ce collège pensent comme lui. (Mais cela échappera certainement aux jeunes lecteurs.)

    Premier tome d’une série de quatre, ce roman jeunesse dans la veine des « Chair de Poule » est bien écrit et les nombreux rebondissements donnent envie de poursuivre la lecture. Une fois entamé, je n’ai plus lâché ce roman qui, pour un bon lecteur se lit en une heure maximum. L’atmosphère est intrigante et la fin de ce premier tome laisse augurer que l’on n’est pas au bout de ses surprises et révélations sur ce mystérieux collège.

    Quant à la couverture holographique de ce roman, elle attirera sûrement les plus jeunes par son originalité. Mais était-ce nécessaire ? Ce roman d’horreur plaira de toute façon, même sans cet élément marketing, aux amateurs de Chair de Poule.

    Merci aux éditions Bayard pour cet envoi. J'attends la suite...

    Vous trouverez la présentation de ce roman ici. Cela vaut la peine.

    Le collège Lovecraft, Professeur Gargouille, Charles GILMAN13e

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Octobre 2015 à 17:42
    Alex-Mot-à-Mots

    Allez hop, noté pour mes ados.

    2
    Dimanche 18 Octobre 2015 à 20:03

    A mon avis, ils aimeront.

    3
    Mercredi 21 Octobre 2015 à 11:30

    Cela me plairait bien pour mes 1e. Je le note.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :