• Le destin de Napoléon Bonaparte, Hélène MONTARDRE

    Le destin de Napoléon Bonaparte, Hélène MONTARDRE1178. A 9 ans, le jeune Napoléon Bonaparte quitte pour la première fois la Corse pour le continent. Il entre au collège puis rejoint une école militaire. A 17 ans, le voilà lieutenant ! La Révolution éclate et bientôt, la France entre en guerre contre plusieurs nations. En Italie, Bonaparte remporte victoire sur victoire. C’est le début d’une grande époque, celle du futur empereur des Français.

    Mon avis :

    Revoici le duo Hélène Montardre-Glen Chapron aux commandes de ce récit qui nous présente cette fois l’ascension de Napoléon Bonaparte.

    L'histoire commence quand, à neuf ans, Napoléon quitte la Corse à contre cœur, accompagné de son frère Joseph, pour rejoindre le collège d’Autun. Ne parlant pas français, ils travailleront d’arrache-pied pour le comprendre et y arriveront au bout de quatre mois à peine. C’est alors pour lui le moment d’entrer à l’école militaire de Brienne. Avec la Révolution, arrivent aussi les tensions et la famille Bonaparte quitte la Corse pour une France en proie à la guerre civile.

    Le récit brosse à grands traits les batailles du Général Bonaparte qu’elles soient militaires ou personnelles, jusqu’à son couronnement en 1804. Avec la précision et la concision qui est la sienne, Hélène Montardre met en exergue la personnalité du futur empereur et l’ambition qui a mu chacun de ses actes, tout au long de son ascension vers le pouvoir. Une personnalité forte et complexe qui le rend encore extrêmement populaire en France aujourd’hui.
    En fin de récit, quatre pages didactiques entrent davantage dans la vie privée de Napoléon et présentent ce que la France lui doit.

    Un deuxième récit de la collection « Petites histoires de l’Histoire » que j’ai apprécié. Une courte histoire idéale pour initier les plus jeunes à l’Histoire de France.

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Mars 2016 à 21:28

    Napoléon, ce n'est plus ma tasse de thé depuis que j'ai lu le roman de Max Gallo (1er tome). C'était vraiment un homme qui vivait pour la guerre!

    Bon vendredi. 

    2
    Vendredi 11 Mars 2016 à 23:29

    Cette auteure sait vraiment très bien écrire pour la jeunesse

      • Vendredi 11 Mars 2016 à 23:35

        Oui, j'adore tout ce qu'elle fait.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :