• Le deuxième mari, Larry TREMBLAY

    Le deuxième mari, Larry TREMBLAYSamuel ne sait rien de la femme qu’il va épouser. Depuis des années, son père n’a ménagé aucun effort pour rendre son fils attirant, pour l’engraisser comme une volaille en vue du grand jour. La famille se réjouit, Madame est riche et les problèmes financiers se régleront bientôt. Samuel doit simplement se donner du temps pour l’aimer.

    Sur l’île où habite Samuel, l’homme obéit à sa femme. Gare à celui qui tente de s’émanciper, car des vigiles armés surveillent les rues. Marié, il devra satisfaire les désirs de Madame et se taire. Que peut un homme facilement remplaçable dans un monde où les femmes dominent toutes les sphères de la société?

     

    Mon avis :

     

    Je sors de ce roman avec un sentiment de malaise. J’ai aimé la plume de Larry Tremblay et pourtant le récit m’a ébranlée. Samuel est encore un ado innocent et naïf qui a dû abandonner l’école, quand il apprend qu’il va se marier. Toute sa famille se réjouit de ce mariage car sa future épouse est riche. Samuel, lui, rêve d’une princesse, jeune, douce, tendre… Il est bien loin d’imaginer ce qui l’attend.

    Dans ce roman, Larry Tremblay dénonce les préjugés de notre société en nous mettant face à nos acceptations muettes et nos aveuglements volontaires. A travers un miroir déformant, il nous fait spectateur de la domination des sexes. Et cela grince, percute, dérange. On se dit que la situation décrite n’est pas normale, est glauque et inadmissible. Et on réfléchit à ce qui se passe dans le monde ; ce qui s’est toujours passé. Pourquoi l’a-t-on accepté ? Pourquoi s’y est-on habitué ?

    Cette fable romanesque intemporelle qui inverse les rôles se déroule dans un pays imaginaire afin d’éviter les habituels clichés. Et cela fonctionne. Cette région, cela pourrait être ici. Ou là. L’accent est simplement mis sur la domination d’un sexe sur l’autre et sur le pouvoir tout simplement. Celui qu’on a parfois sur les autres, celui qu’on aime avoir dans certaines circonstances, celui qui asservit certains et rend puissants d’autres.

    Samuel passe, au fil des années, par diverses phases : désespoir, révolte, déni, acceptation, remise en cause, soumission... Avec finesse, Larry Tremblay brosse l’évolution de la psychologie de son héros et les insidieuses répercussions que sa situation anxiogène aura sur son mental.

    D’un bout à l’autre, je me suis sentie inconfortable dans cette lecture qui nous rend voyeur et complice à la fois. L’atmosphère y est lourde et même si l’auteur, par le choix de la fable, tente à nous mettre à distance, on ne peut s’empêcher de se sentir concerné.

    Avec une efficacité redoutable et sa plume, fine et aiguisée, il immerge le lecteur dans ce huis clos étouffant où aucun des mécanismes de la domination d’un sexe sur l’autre ne sera occulté.

    Ce roman critique éveille les consciences à un moment où, dans l’actualité, les dominés semblent enfin se révolter contre les dominants. Mais l’égalité des sexes sera-t-elle jamais totalement acquise ?

     

    Le deuxième mari, Larry TREMBLAY6e 

    Le deuxième mari, Larry TREMBLAY9e

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Novembre à 19:31
    enna(lit)

    Je me laisserai bien tenter si je le croise, c'est bien parfois d'être dérangé ;-)

      • Mercredi 27 Novembre à 08:00

        Attends-toi à être très dérangée. ^^

    2
    Mardi 26 Novembre à 20:08
    eimelle

    pas évident... je note!

      • Mercredi 27 Novembre à 08:00

        J'ai aimé mais ça m'a secouée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :