• Le mur mitoyen, Catherine LEROUX

     Le mur mitoyen, Catherine LEROUXMadeleine parle toute seule, même quand elle a de la compagnie. Lorsque son fils revient avec une demande qui bouleverse sa vie, elle comprend à qui elle s’adresse quand elle ne parle à personne. En se serrant la main pour la première fois, Ariel et Marie s’évanouissent. Des années plus tard, ils sont mariés, Ariel est à la tête d’un pays en déroute et ils sont sur le point de défaillir de nouveau. Entre deux tremblements de terre, Simon et Carmen  tentent de poser à leur mère la question la plus ancienne de leur existence. La réponse qu’elle leur livre malgré elle crée entre eux une fracture digne de la faille de San Andreas.
    Et quelque part dans le sud des États-Unis, deux petites filles déposent un sou sur le rail d’une voie ferrée.
    Entre ces personnages, Catherine Leroux dessine une cloison fine comme un brin d’impossible qui tantôt sépare, tantôt unit, estompant la frontière entre les  secrets, la vérité et l’inouï. Une histoire où l’on frappe trois coups sur un mur pour entendre en retour un mystérieux toc toc toc.

    Mon avis :

    Titre intrigant que ce « Mur mitoyen ». S’agit-il d’une histoire de voisinage ? De partage ? De conflit ?
    Catherine Leroux nous propose en fait des portraits familiaux originaux qu’elle dépeint avec une grande humanité. Chaque duo, chaque paire nous parle de fragilité, d’amour, d’éloignement et de proximité mais le principal point commun est une révélation bouleversante, une fatalité qui s’abat sur ces êtres ordinaires et qui va les dépasser et les briser. Quant au mur, il est soit virtuel, soit réel, les unissant ou les séparant les uns des autres.

    Il y a Madeleine et son fils Edouard, Ariel et sa femme Marie, Simon et sa sœur Carmen et entre ces récits, nous retrouvons l’histoire d’Angie et Monette deux sœurs de Savannah en Géorgie. De petits détails unissent ces récits tels les morceaux d’une fresque sociétale.

    Le ton est juste, troublant ; l’écriture est forte et émouvante par l’empathie qu’elle suscite et l’intrigue est menée de façon très habile.  

    Je n’ai pas envie de trop en dire sur ces histoires qui se dévoilent par touches impressionnistes et s’emboitent minutieusement. Il faut découvrir par soi-même ce roman singulier et intrigant, impressionnant par la maîtrise de son auteure et sa profondeur. Chaque mot est choisi avec soin et l’ensemble offre une mélodie délicate, loin des clichés habituels.

    Un roman surprenant et fort qui termine en beauté ce mois québécois. Un coup de cœur.

     

     

     Le mur mitoyen, Catherine LEROUX6eLe mur mitoyen, Catherine LEROUX

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Septembre 2014 à 05:08

    C'est vrai qu'un roman fort et qui porte dans plusieurs directions est une belle manière de terminer l'aventure québécoise. J'ai également aimé, comme plusieurs d'ailleurs.

    2
    Mardi 30 Septembre 2014 à 13:19
    Anne (desmotsetdesno

    Comment parler de ce livre Tu le présentes très bien. Je m'en sens incapable... ce sera un billet décousu ce soir !

    3
    Mardi 30 Septembre 2014 à 14:21
    Céline

    C'est très tentant, je le note ;)

    Bonne journée !

    4
    Mardi 30 Septembre 2014 à 21:49
    yueyin

    un très grand coup de coeur pour moi tout comme son premier roman, la marche en forêt :-)

    5
    Nadège
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 08:58

    Décidément, c'est le livre du moment ! L'amie à qui j'avais prêté mon exemplaire vient de me le rendre ! Je suis contente qu'il t'ait plu et suis curieuse de découvrir le billet décousu d'Anne ! Un livre à lire et à relire, je pense !

    6
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 16:52
    Alex-Mot-à-Mots

    Le titre ne me disait rien, mais ne voyant la couverture, cela m'a tout de suite éclairé !

    7
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 18:40

    Depuis hier, je cherche les billets sur ce livre et je n'ai pas encore trouvé de négatif.

    8
    Samedi 4 Octobre 2014 à 03:23

    C'est un coup de coeur partagé :) J'ai adoré ce roman !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :