• Le prix de l'innocence, Willa MARSH

    Le prix de l'innocence, Willa MARSH« - On danse ?
    J'acquiesçai. Et c'est ainsi que tout commença. »
    Pique-nique et virées en décapotable le week-end, premières cigarettes, premiers slows : poussée par ses amis Vanessa et Tony, si joyeusement délurés, l'innocente Fiona prend goût à la liberté. Ce n'est pas la même chanson pendant la semaine. Au grand magasin Winslow, elle doit subir les remontrances de la terrible Mme Ferrars, chef du rayon verre et porcelaine. Elle découvre, stupéfaite, un monde d'intrigues et de coups bas.
    Trois décennies plus tard, Fiona reçoit une lettre de Vanessa lui annonçant la visite de son fils Alex. Les souvenirs affluent. Peu à peu, pour Fiona, tout s'éclaire.

    Mon avis :

    J’avais beaucoup aimé « Meurtres entre sœurs » il y a quelques années, pour son côté noir et son humour anglais. J’ai donc choisi pour les « dames indignes » du mois anglais, de me plonger dans un autre de ses romans. Elle nous propose ici un tout autre genre littéraire.

    Fiona, la narratrice, nous confie les souvenirs que son présent fait remonter à la surface. Son amie d’adolescence lui demande d’héberger son fils quelques temps, durant ses études. Elles se sont perdues de vue mais Alex est quand même le filleul de son mari. Elle accepte.

    Fiona se souvient de sa jeunesse, sa formation de vendeuse pas toujours drôle, la naissance de son couple, ses amitiés, sa naïveté de jeune femme... On se demande tout au long du récit où tous ces souvenirs, ces détails vont la/nous mener. Mais tout se met en place subtilement. (Il y a du "Au Bonheur des Dames" dans cette partie-là.)

    Willa Marsh se confie ici sur sa propre jeunesse. Mélancolie d’une époque ? Elle revient avec délicatesse sur sa vie, le temps qui passe et crée une atmosphère incomparable, celle des sixties, dans une Angleterre entre deux époques alors que nait la révolution pop. Décapotables, pique-niques, musique, choc des générations... on s’y croirait.

    Un roman doux-amer sur le parcours initiatique d’une jeune fille, l’amour, l’amitié... le tout sur un ton très british servi par une écriture de qualité. J’ai bien aimé cette histoire mais l’humour noir de « Meurtres entre sœurs » m’a manqué.

    Willa Marsh vit dans le Somerset. Elle a écrit une vingtaine de romans mais seulement trois ont été publiés en France.


    Le prix de l'innocence, Willa MARSH

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jacqueline
    Vendredi 3 Juin 2016 à 07:38

    Même si on ne retrouve pas l'humour noir de l'excellent "Meurtres entre soeurs", voilà un roman qui me fait envie et qui devrait me plaire ....:)

      • Vendredi 3 Juin 2016 à 15:09

        Oui, je pense que tu aimeras.

    2
    Vendredi 3 Juin 2016 à 08:36

    Je note plutôt "meurtres entre soeurs" alors !

    3
    Vendredi 3 Juin 2016 à 18:17
    J'avoue que je trouve la couverture peu engageante...
      • Samedi 4 Juin 2016 à 12:15

        Celle du livre de poche est neuneu aussi. Seule l'originale me plat.

    4
    Lou
    Samedi 4 Juin 2016 à 00:14
    Lou

    Il a l'air assez différent de mes deux autres lectures de Willa Marsh... je vais me laisser tenter après avoir lu ton avis ! :) 

    5
    Samedi 4 Juin 2016 à 12:14

    Celle du livre de poche est neuneu aussi. Seule l'originale me plat.

    6
    Samedi 4 Juin 2016 à 13:17

    Je n'ai jamais lu cet auteur mais tout le monde mentionne "Meurtre entre soeurs" alors je commencerai par celui-ci !

      • Samedi 4 Juin 2016 à 14:33

        Il est très bon.

    7
    Lundi 6 Juin 2016 à 10:55
    Alex-Mot-à-Mots

    J'avais beaucoup aimé Meurtres entre soeurs également. Mais ce que tu dis de celui-ci ne me tente pas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :