• Le rêve de Champlain, David HACKETT FISHER

    Le rêve de Champlain, David HACKETT FISHERC’est la première fois que je présente un livre dans un sujet d’accueil de mon blog. Mais je trouve qu’il en vaut la peine. De plus, long de 600 pages plus les appendices et les notes bibliographiques, je ne pourrais le terminer rapidement. Or, j’ai envie de vous mettre l’eau à la bouche.

     

    Il est gros, très gros. D’ailleurs, Amazon ne précise pas le nombre de pages qu’il contient mais bien son poids : 1kg400. Vous imaginez aisément qu’il n’est pas facile à transporter et que lire au lit est une gymnastique périlleuse. Mais il ne faut pas s’arrêter à ce détail.

     

    C’est d’abord un très bel ouvrage. J’adore la couverture sur laquelle on peut admirer un tableau de Vermeer « Le géographe ». Baigné d’une douce lumière, ce géographe étudie des cartes anciennes, un compas à la main, dans un décor baroque cher au peintre. Peint en 1669, un siècle après la naissance de Samuel de Champlain, il pourrait le représenter. En effet, il n’existe pas de portrait de cet homme illustre. Ceux qui le représentent ne sont qu’extrapolation. La seule image qu’on ait de lui, est une gravure de 1609 où Champlain participe à une bataille entre indiens de tribus adverses.

    C’est cette gravure qui sert de point de départ au travail de recherche puis d’écriture de David Hackett Fisher. La biographie qu’il nous livre ici est le fruit d’un travail colossal et richement documenté. Pour l’écrire, il s’est rendu aux Etats-Unis bien sûr, mais aussi au Québec et en France. Il commence son voyage à Brouage en Saintonge d’où est originaire Samuel de Champlain.

    L’ouvrage est agrémenté d’une dizaine de pages en couleur, présentant villages, bâtiments, lieux cités ; de nombreuses gravures, tableaux anciens, cartes… interrompent le texte pour l’illustrer.

    C’est un travail d’érudit qui nous est livré ici mais l’écriture fluide et enlevée est accessible au grand public. J’ai lu une petite centaine de pages jusqu’ici et je découvre un homme simple et intègre, talentueux dans l’art de la guerre, la diplomatie et aussi cartographe de génie et artiste doué, sans parler du navigateur hors pair. Un récit dense et plaisant qui nous révèle un homme au rêve immense : développer et regarder grandir un grand projet novateur pour la France, sur le sol américain.

    Merci à Babelio pour cet envoi issu de Masse Critique, aux Editions Boréal qui me l’ont fait parvenir et au facteur qui me l’a livré !

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Octobre 2011 à 09:30
    Hélène Choco

    1kg400 ! quel livre!!

    Tu me mets effectivement l'eau à la bouche avec ton billet. J'aime la peinture, l'art en général, ce livre à l'air vraiment beau. Je vais fair eun tour à la bibliothèque cet apres midi et voir s'il y est...

    2
    Mercredi 26 Octobre 2011 à 19:23

    Un pavé comme ça! Pas pour moi, pour le moment. J'ai bien trop à lire...

    Bonne soirée.

    3
    kastor
    Dimanche 30 Octobre 2011 à 11:09

    Un beau livre qui tente. Je vais le mettre sur ma liste de Noël !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :