• Le sang de l'hermine, Michèle BARRIERE

    Le sang de l'hermine, Michèle BARRIEREQuentin du Mesnil, un jeune hobereau normand, compagnon d’enfance et maître d’hôtel de François 1er, est chargé d’aller chercher Léonard de Vinci en Italie et de le ramener à Amboise. En échange de ses bons et loyaux services, il se verra confier les rênes du chantier de Chambord où le monarque rêve d’élever un château digne de lui. Léonard, qui s’est engagé à venir à la cour de France, renâcle pourtant à l’idée de partir. La mission de Quentin, en apparence des plus innocentes, tourne vite au cauchemar, d’autant que certains semblent en vouloir à la vie du peintre.

    Mon avis :

    Ce polar historique nous entraine de la campagne normande aux châteaux de la Loire en passant par l’Italie. Michèle Barrière nous plonge au cœur de la cour de François 1er. La vie à la cour nous est décrite minutieusement, des intrigues politiques aux fêtes royales. L’occasion pour l’auteur de nous peindre par le menu les mets savoureux de l’époque, les ingrédients, les recettes. Quentin du Mesnil chargé de convoyer Léonard de Vinci jusqu’à Amboise doit s’attarder quelque peu en Italie, à Mantoue. Il peut tout à loisir comparer les deux arts de vivre. Alors qu’en France, on sert toujours la viande sur de larges tranches de pain sec qui servent d’assiettes et que l’on mange avec les doigts, les tables italiennes sont parées d’assiettes en majolique, de couverts et de serviettes de lin.

    Il est intéressant de découvrir les usages de l’époque, les fêtes, danses, traditions, marchés de campagne… De même, j’ai aimé en apprendre un peu plus sur la vie de Léonard de Vinci - même si j’en connaissais déjà de nombreux aspects - notamment sur les raisons de sa sulfureuse réputation et sur ses inimitiés. L’auteure nous fait goûter à la vie à Amboise et au Clos Lucé et l’on n’a aucun mal à se l’imaginer.

    L’intrigue en elle-même est par contre un peu simple, et quelque peu rocambolesque mais en ce début de vacances c’est une lecture agréable et délassante dans laquelle on entre avec plaisir.
    Petit plus sympathique, à la fin du récit, l’auteure partage quelques recettes savoureuses citées dans l’histoire et tirées de livres d’époque. A essayer un jour…

    Animal

    Le sang de l'hermine, Michèle BARRIERE

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 30 Juin 2013 à 16:08
    Alex-Mot-à-Mots

    Le lieu me plaisait bien, mais ce que tu en dis me fait hésiter.

    2
    Lundi 1er Juillet 2013 à 20:10

    Léonard de Vinci est le héros de pas mal de romans apparemment.

    Bonnes lectures pendant cette pause de 2 mois. 

    3
    pascal d
    Mardi 16 Juillet 2013 à 15:51

    Déjà lu. J'aime bien le côté historique mais trouve un peu fade le côté policier.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :