• Le secret des Enfants-Rouges, Claude Izner

    Le secret des Enfants-Rouges, Claude IznerEn ce jour d'avril 1892, à Paris, toute l'équipe de la librairie de la rue des Saints-Pères est sens dessus dessous ! L'appartement de Kenji Mori, l'associé et père adoptif de Victor Legris, vient d'être cambriolé. Mais, fait étrange, les voleurs n'ont emporté qu'une coupe exotique sans valeur. Bientôt, le libraire enquêteur va découvrir combien cet objet attise les convoitises... Dans un Paris hanté par la peur des attentats terroristes, au lendemain de l'arrestation d'un certain Ravachol, Victor Legris est entraîné dans une enquête en forme de cache-cache fatal qui le conduira jusque dans le milieu des chiffonniers parisiens et au cœur du quartier des Enfants-Rouges.

    Mon avis :

    C’est toujours un plaisir de se plonger dans le Paris de la fin du XIXe siècle en compagnie de Victor Legris et de son équipe. Cette fois, Paris est tendu, en proie à une série d’attentats et de meurtres qui agitent la capitale. Dans le même temps, Bertillon pose les bases de la police scientifique et parvient à démasquer le coupable, un certain Ravachol.

    Victor, lui, se lance à la poursuite d’une mystérieuse coupe javanaise sans grande valeur, volée initialement chez Kenji Mori et qui, passant de main en main, provoque la mort de tous ceux qui l’approchent. Par sa nature, cette coupe nous introduit dans le milieu des paléontologues et du Museum d’Histoire naturelle.

    Le décor, lui, est celui des brocanteurs, des chineurs, des chiffonniers, dans le quartier des Enfants rouges. Les protagonistes sont nombreux et il faut être attentif pour ne pas perdre le fil. Le franc-parler des uns et des autres fait mouche et participe au plaisir de la lecture.

    Paris se modernise, Hausmann a transformé les boulevards, le téléphone fait son apparition dans les demeures, la photographie rivalise avec la peinture de Delacroix, Manet, Monet, Lautrec… mais le Paris d’Eugène Sue reste populiste et miséreux. Izner se plait à nous balader de l’un à l’autre nous montrant ainsi les diverses facettes de la capitale de cette fin de siècle.

    Une enquête plaisante, un ton teinté d’humour et des héros qui poursuivent leur vie, leurs rêves de tome en tome. Un très agréable moment de lecture, comme toujours.

     

    Le secret des Enfants-Rouges, Claude IznerLe secret des Enfants-Rouges, Claude IznerLe secret des Enfants-Rouges, Claude Izner

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Mars 2013 à 16:58

    Merci pour cette nouvelle participation.

    Un voyage qui me semble intéressant dans le Paris du XIXèS.

    Bonne fin de semaine. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :