• Le sourire de Leticia, Manu MILITARI

    Le sourire de Leticia, Manu MILITARIJ'ai vu par hasard son nom sur une carte ; elle me plaisait déjà. Entourée de guérilleros et de narcotrafiquants, plongée au cœur de l'Amazonie, aux frontières du Brésil, du Pérou et de la Colombie, moitié ville moitié village, j'ai eu envie de mettre un visage sur son nom : Leticia. »
    Dans ce récit de voyage multisensoriel, sur les traces de Manu Militari, on découvre la Colombie à travers ses sons, ses odeurs, ses couleurs, sa chaleur. On peut presque sentir les piqûres des insectes…
    On rencontre Rick, Milena, Camilo, Tournesol Magique, mais aussi les autres, ceux qu'on croise au bord de la route, l'instant d'un regard, et que Manu sort de l'ombre en braquant la lumière sur eux, le temps de nous montrer leur grandeur ou leur déchéance.

    Mon avis :

    Manu Militari est, parait-il, un rappeur connu au Québec. J’avoue que sa notoriété n’est pas venue jusqu’à moi, sur le vieux continent. C’est donc une double découverte pour moi : celle de l’homme et celle de l’écrivain publiant ici son premier roman.

    Inspiré d’un séjour en Colombie, Le sourire de Leticia est un récit de voyage coloré et parfumé. Celui d’un bourlingueur qui voyage léger, partage sa chambre avec d’autres routards, goûte les spécialités locales (toutes les spécialités), découvre la région en pirogue, en scooter, à pied... et tombe sous le charme de ce village perdu au cœur de l’Amazonie.

    Douceur de vivre et violence, harmonie et dissonance, nature foisonnante ou inhospitalière font de Leticia un endroit propice aux rencontres, même les plus éphémères. Ce récit est donc l’occasion de tracer de nombreux portraits d’hommes et de femmes croisés sur la route, qui mêlent au récit quelques détails de leur vie et lui donnent sa saveur. Quels qu’ils soient, Manu Militari s’y intéresse et nous confie à leur propos, une anecdote, un détail savoureux, un moment furtif partagé... comme autant d’instantanés pris sur le vif. Il aime observer, décrire, dépeindre et le fait sans artifice ni faux-semblant. En peu de mots, il crée une ambiance si précise qu’on se croirait à ses côtés.

    Et pourtant, malgré tout, je suis restée en marge de ce carnet de voyage. Sans doute parce que relater le quotidien du voyage n’est vraiment intéressant que pour le voyageur lui-même. Peut-être parce que sa vision du voyage m’a semblé trop cliché et ses avis à l’emporte-pièce parfois carrément dérangeants (comme ses jugements sur les touristes allemands ou suisse allemands qu’il compare plusieurs fois aux nazis)

    Malgré quelques beaux passages, le rythme est lent, le style anecdotique et le tout manque singulièrement de vivacité. Mettons ça sur le compte de la chaleur tropicale et de la touffeur de la jungle.

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :