• Les Demoiselles de Rochefort, Elsa et Natacha WOLINSKI

    Nous sommes deux sœurs jumelles, nées sous le signe des Gémeaux, mi fa sol la mi ré…
    Les jumelles les plus célèbre du cinéma français incarnées par les sœurs Deneuve et Dorléac, fête cette année leur demi-siècle, l’occasion de revenir sur le film le plus joyeux de Jacques Demy, une comédie musicale, un film choral qui fascine de génération en génération, Les Demoiselles de Rochefort.

    Mon avis : 

    Tourné en 1967, « Les Demoiselles de Rochefort » vient de fêter son cinquantième anniversaire. Cette comédie musicale gentillette avait tout pour plaire dès le départ même si le genre, plutôt américain, était nouveau au cinéma français. En effet, les deux actrices principales, jeunes, jolies et réellement sœurs, savaient bouger et chanter suffisamment bien pour être crédibles, Georges Chakiris qui joue le rôle d’un forain était alors une étoile de la danse, remarqué dans « West Side Story » quelques années plus tôt et les autres rôles étaient tenus par des acteurs de qualité tels Danielle Darieux, Gene Kelly, Michel Piccoli ou Jacques Perrin. De plus les mélodies sont entraînantes et une fois entendues, elles restent longtemps dans l’oreille. Qui n’a pas fredonné un jour la chanson des jumelles ?
    C’est un film qui fait du bien, positif, frais, entrainant. Je l’ai vu une bonne dizaine de fois et j’avais la cassette audio quand j’étais adolescente. C’est la raison pour laquelle j’ai postulé auprès de Masse critique pour recevoir le livre qu’Elsa et Natacha Wolinski, deux sœurs aussi, viennent de publier sur le sujet, aux éditions de La Martinière.

    Le livre qu’elles ont réalisé est un album superbe regorgeant de photos du film et du tournage. Les tons acidulés des tenues de Solange et Delphine et des chemises masculines éclatent bien sûr sur les clichés. C’est un festival de jaune, de fuchsia, de mauve… portés par des jeunes gens magnifiques et terriblement photogéniques. Beaucoup sont l’œuvre d’Agnès Varda, alors épouse de Jacques Demy, grande photographe de la Nouvelle Vague. Les portraits sont superbes mais j’aime aussi beaucoup les scènes prises sur le vif où l’on surprend les techniciens au travail, la foule des figurants ou les acteurs entrain de relire leur scène. On retrouve aussi dans cet ouvrage les paroles des chansons de Michel Legrand, des témoignages, un roman photo des Demoiselles ainsi qu’un reportage inédit des sœurs Wolinski à Rochefort.
    Le film, quant à lui, est abordé par thèmes (Egérie, Double, Sucrerie, Femmes, Hommes, Beauté, Costumes…) que ce sont partagés les auteures. Elles analysent ainsi chaque aspect, chaque détail du film et nous le racontent avec une telle ferveur, une telle passion qu’on n’a qu’une envie, une fois refermé : se plonger dans le DVD du film.

    J’ai passé un excellent moment à découvrir cet album et je sais déjà que j’y replongerai. Je ne peux que vous le conseillez si vous avez aimé le film ou si vous souhaitez le découvrir.

    Les Demoiselles de Rochefort, Elsa et Natacha WOLINSKI

    Les Demoiselles de Rochefort, Elsa et Natacha WOLINSKILes Demoiselles de Rochefort, Elsa et Natacha WOLINSKI

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jacqueline
    Samedi 6 Janvier à 09:03
    Oh que voilà un livre qui me fait envie .....je suis une fan de ce film .... Vu et revu .....
      • Samedi 6 Janvier à 10:00

        Moi aussi. Je n'ai d'ailleurs pas hésité à choisir ce livre.

    2
    Samedi 6 Janvier à 21:05

    Je ne me souviens pas vraiment de cette comédie. Par contre, Georges Chakiris, je me souviens que j'avais acheté un 45 tours de lui "Une carte postale" il me semble . 

    Bon dimanche et bonne reprise ! 

      • Samedi 6 Janvier à 23:08

        Comment ça, tu ne t'en souviens pas biggrin D'accord, c'est plus un film de filles mais quand même, Phil !
        Bonne rentrée !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :