• Les derniers jours de l'émerveillement, Graham MOORE

    Les derniers jours de l'émerveillement, Graham MOORENew York, 1888. Les lampadaires à gaz éclairent les rues de la ville, l’électricité en est à ses balbutiements. Celui qui parviendra à en contrôler la distribution sait déjà qu’il gagnera une fortune considérable et sa place dans l’histoire. Deux hommes s’affrontent pour emporter la mise : Thomas Edison et George Westinghouse. Tous les coups sont permis. Lorsqu’un jeune avocat, Paul Cravath, aidé par le légendaire Nikola Tesla, se mêle à ce combat homérique, il va bientôt se rendre compte qu’autour de lui toutes les apparences sont trompeuses et que chacun a des intentions cachées.

    Mon avis :

    Graham Moore réalise ici un coup de maitre en parvenant à raconter un événement historique très technique comme s’il s’agissait d’un thriller. Appuyé sur une documentation précise, le récit nous raconte ce qui opposa Thomas Edison et Georges Westinghouse dès 1888. Westinghouse a apporté des améliorations aux ampoules créées par Edison. Or ce dernier ayant déposé un brevet pour protéger son invention n’accepte pas que quiconque la produise et la vende sans son autorisation. Westinghouse, scientifique passionné et innovant, ne comprend pas pourquoi cette invention devrait rester en l’état s’il est capable de la perfectionner. Edison a-t-il inventé « l’ » ampoule électrique à incandescence ou « une » ampoule électrique. Telle est la question qui se pose.
    Placé au cœur de ce conflit bien malgré lui, Paul Cravath, jeune avocat new-yorkais choisi par Westinghouse, nous en fait le récit fidèle. Homme de conviction, honnête et droit, il se rend rapidement compte des enjeux capitaux de cette bataille juridique et comprend qu’à ce stade, tous les coups sont permis.

    Bien que scientifique et pointu, ce récit était incroyablement intéressant à lire. Pourtant, je suis loin de maitriser les données techniques dont il est question. Graham Moore parvient à créer une ambiance, une atmosphère qui nous plonge dans ce 19e siècle finissant où les inventions et perfectionnements technologiques sont de plus en plus nombreux. Etayé par des faits historiques parfaitement rendus, par des explications scientifiques mises à la portée de tous et soutenu par des personnages d’une réelle profondeur, le récit que nous offre l’auteur est passionnant. Scénarisé comme le serait un très bon film à suspens, il nous emporte au fil de ses cinq cents pages sans qu’on n’ait le temps de s’ennuyer.

    Dans les dernières pages du livre, Graham Moore cite ses nombreuses sources et précise les petits arrangements qu’il a pris avec l’Histoire. On est surpris, là aussi, d’apprendre que plus de 80% de ce récit sont avérés et que seuls quelques petits changements de dates ou de chronologie ont été réalisés.

    J’ai été agréablement surprise par ce roman qui mêle subtilement réalité et fiction et nous permet d’approcher, le temps d’une lecture, ceux qui ont participé à la modernité de notre monde contemporain : les protagonistes mais également Michaël Faraday, Nikola Tesla, Zénobe Gramme et bien d’autres.
    Bluffant et brillant !

    Merci aux éditions du Cherche Midi et à Netgalley pour cette passionnante lecture.

     

    Les derniers jours de l'émerveillement, Graham MOORE

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Août à 15:01
    Noukette

    Je n'en avais pas encore entendu parler mais tu donnes envie !

    2
    jessy james
    Mardi 29 Août à 23:31

    Un récit qui me plairait beaucoup. Je le note. Je m'intéresse à Tesla et j'ai envie d'en savoir plus sur l'époque.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :