• Les fausses bonnes questions, Lemony SNICKET

    Les fausses bonnes questions, Lemony SNICKETLe jeune Lemony Snicket vient d’être recruté comme stagiaire par S. Theodora Markson, pire détective de la région. Sa première mission le mène dans l’étrange ville de Salencres-sur-Mer. S. Theodora Markson, malgré ses méthodes catastrophiques, est chargée de retrouver une statue mystérieusement disparue… Qui l’aurait volée ? Mais est-ce vraiment la bonne question ? Or des questions, Lemony va s’en poser de plus en plus – hélas, jamais les bonnes…

    Mon avis :

    Lemony Snicket est connu comme auteur de la célèbre série « Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire ». C’est aussi le pseudonyme de Daniel Handler, né en 1970, et l’un des personnages principaux de cette série où il est narrateur omniscient. Ce n’est pas banal !
    Lemony Snicket nous revient avec une nouvelle série où il est à nouveau le narrateur (ici, il a 13 ans) et le moins que l’on puisse dire c’est que son univers est extravagant. Dès le début, on plonge dans un récit déroutant et rocambolesque, plus encore que ne l’est celui des orphelins Baudelaire : rebondissements incessants, rencontres bizarroïdes, personnages farfelus ou louches, actions dangereuses… rien ne nous est épargné. Un tourbillon indescriptible nous emporte dans cette étrange aventure où plus on lit, plus on s’embrouille. Entre Théodora dont les méthodes farfelues font rire et les secrets de Lemony, on n’en finit pas d’aller de « non sens en non sens ».

    J’avoue avoir trouvé tout cela tellement déroutant, que j’ai failli abandonner ma lecture. Je pense que je n’étais pas suffisamment en forme pour tout appréhender à ce moment-là. J’y suis revenue, une fois en vacances et j’y ai pris plaisir.

    Ne vous attendez pas à une enquête classique, en ligne droite, non. Ce serait trop simple. Tout sort de l’ordinaire dans ce récit humoristique et décalé. Les non-dits sont nombreux, les questions sans réponse plus encore… de quoi donner envie de poursuivre cette série dans l’espoir de trouver enfin les réponses.

    Original, ingénieux, bien écrit, ce récit devrait plaire aux adolescents.
    Un OLNI (objet littéraire non identifié) qui fera passer un très bon moment aux amateurs du genre.

    Merci beaucoup aux éditions Nathan pour cet envoi.

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Décembre 2013 à 12:27

    J'vais bien aimé les orphelins Baudelaire, je note celui-ci 

    2
    Amarylli
    Jeudi 9 Janvier 2014 à 09:34

    Un peu déjanté, donc. J'hésite...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :