• Les gens dans l'enveloppe, Isabelle MONNIN, Alex BEAUPAIN

    Les gens dans l'enveloppe, Isabelle MONNIN, Alex BEAUPAINEn juin 2012, j'achète à un brocanteur sur Internet un lot de 250 photographies d'une famille dont je ne sais rien. Les photos m'arrivent dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l'enveloppe il y a des gens, à la banalité familière, bouleversante. Je décide de les inventer puis de partir à leur recherche. Un soir, je montre l'enveloppe à Alex. Il dit : "On pourrait aussi en faire des chansons, ce serait bien." Les gens dans l'enveloppe, un roman, une enquête, des chansons.

    Mon avis :

    J’ai reçu ce roman en cadeau d’une amie. Je l’avais ignoré à sa sortie, perdu dans le nombre de parutions. La lecture de la 4e de couverture a titillé ma curiosité par l’originalité de la démarche et de l’ensemble du projet artistique conçu par l’auteure. En effet, le coffret contient, outre le livre de poche, le CD de la musique du livre réalisé par Alex Beaupain.
    L’auteure a observé longuement les personnages photographiés avant de leur inventer une histoire puis a entrepris des démarches auprès d’une association de préservation de la mémoire locale afin d’en savoir plus sur eux. Elle a ainsi pu, fil par fil, retracer la trame de la vie des gens sur les clichés.

    La première partie du livre, le roman, se déroule en France et en Argentine. L’auteure raconte la vie de trois femmes, trois générations : la fille, la mère et la grand-mère. Elle leur imagine un prénom (Laurence, Michelle et Simone) et leur invente une vie qui couvre environ quinze ans, de 1978 à 1994. Nait ainsi une fiction tout à fait réaliste et touchante.

    Ensuite, la deuxième partie du livre nous narre l’enquête réalisée pour découvrir l’identité réelle des protagonistes. Elle nous est présentée comme un rapport journalistique avec échanges de mails, rencontres des personnes l’ayant inspirée... L’auteure s’y confronte aussi à sa propre histoire. En s’immisçant dans la vie des autres, ce sont ses propres souvenirs qu’elle réveille. J’ai trouvé cette partie haletante et plus originale que le récit imaginé et j’ai aussi été surprise des coïncidences troublantes qui existent entre les deux, comme le fait que l’héroïne du roman s’appelle effectivement Laurence.
    De la fiction ou de la réalité, qu’est-ce qui est le mieux ?

    Enfin, le CD reprend les chansons, inspirées par ces vies, ces destins, qu’Alex Beaupain a écrites et dont certaines sont interprétées par les « vrais » personnages.

    Une démarche inédite et un ensemble original qui révèle une réelle tendresse. Un beau moment de lecture.

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Février à 09:24
    niki

    l'idée du roman à partir de photos est bien intéressante - ransom riggs a aussi utilisé cette idée pour construire sa trilogie "miss peregrine..." yes

      • Dimanche 19 Février à 15:43

        J'ignorais ce détail Niki. Merci.

    2
    misstrip
    Dimanche 19 Février à 19:00

    Contente que tu aies apprécié ce roman. Déjà offert à deux personnes et encore jamais lu!... Et c'est effectivement la démarche qui m'intrigue... Oh! je finirais bien par le lire...

      • Lundi 20 Février à 23:48

        Oui, il est original et plaisant. J'ai une préférence pour la 2e partie.

    3
    Dimanche 19 Février à 21:20

    Un livre que je vois partout et que je lirai sans doute un jour.

    Bonne dernière semaine. 

    4
    lb
    Dimanche 19 Février à 21:43

    J'en lis tellement de bien ! Il me fait de plus en plus envie !

    5
    Jacqueline
    Lundi 20 Février à 07:43

    Un livre bien tentant qui devrait me plaire ...:)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :