• Livre mystère

    Livre mystèreFrance, printemps 1943. Jeannot s’engage dans la clandestinité. Il a dix huit ans à peine. Avant de partir rejoindre la Résistance, il propose à son petit frère, Claude dix sept ans, de l’accompagner. Celui-ci accepte sans hésiter. Ayant intégré la 35e brigade FTP-MOI, sous le commandement de Marcel Langer, ils rejoignent d’autres jeunes résistants, immigrés pour la plupart, qui participeront à la libération de Toulouse, Mautauban et Agen. Commence alors une aventure douloureuse où peur, faim, solidarité, fierté, vengeance et honneur se mêlent pour gagner la liberté.

    Mon avis :

    J’ai reçu ce livre d’Anne-Sophie dans le cadre de l’opération « Été des Readers ». Le but ? Echanger un livre mystère correspondant au goût de son binôme. J’ai donc entamé ma lecture sans rien savoir de ce roman, le livre ayant été soigneusement emballé et les indices pouvant me mettre sur la voie, dissimulés. 
    Au moment où je rédige cet avis, j’ignore toujours de quel roman il s’agit, bien que je pense avoir découvert son titre, grâce aux indications de l’auteur. Mais ce titre ne me dit rien.

    Tout d’abord, Anne-Sophie a parfaitement ciblé mes goûts, m’offrant un récit sur la Seconde Guerre mondiale. J’étais déjà en partie conquise. Restait à découvrir l’histoire.
    Le roman se découpe en trois parties durant lesquelles le narrateur se raconte. La première relate les faits de résistance posés par les jeunes, les filatures, les planques... La deuxième nous plonge dans l’horreur de la prison Saint Michel où la Milice française a enfermé ces jeunes. Les conditions de détention sont exécrables, les exécutions quotidiennes et nous sommes en France, les geôliers sont Français ! C’est la partie que j’ai préférée, la plus intense. Enfin, la troisième raconte l’évacuation de la prison et l’acheminement des prisonniers vers Dachau.
    A la manière dont le récit s’organise (anticipations, retour en arrière, parallèles entre les faits ou les personnages) on comprend que le temps a passé depuis les événements contés et que le narrateur, Jeannot, fouille sa mémoire pour construire un récit le plus chronologique possible.
    Visiblement bien documenté, ce roman se base sur des faits réels. -Par curiosité, j’ai tapé le nom de Marcel Langer sur Google et ai trouvé sa biographie, correspondant à ce que le roman raconte. – J’ai été touchée par l’histoire de ces jeunes gens, la plupart n’ayant pas vingt ans, qui se sont dévoués, voire sacrifiés, pour la liberté de leur pays d’adoption. Ces héros qui ont lutté dans des conditions difficiles, précaires et combien dangereuses pour déjouer les plans de l’Occupant, l’empêcher de nuire. Une fois de plus, j’ai été troublée par la collaboration aveugle et totale de citoyens français avec les Nazis. J’ai été touchée par ce témoignage, l’innocence volée à ces jeunes gens, leur abnégation, leur détermination, leur combat pour notre liberté.

    Petit bémol, par moment le récit s’emballe, les détails s’accumulent à d’autres, il se traine un peu. Ce style haché m’a un peu gênée dans ma progression. Mais dans l’ensemble, j’ai été séduite par ce roman et cette histoire. Merci Anne-Sophie !

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Juin 2014 à 10:22
    Anne Sophie

    Je suis contente qu'il t'ai plu :D 
    Alors, tu découvres le titre quand ? :D 

    2
    Mercredi 25 Juin 2014 à 14:00

    J'attends de voir si quelqu'un va me proposer un titre. Sinon, je découvrirai demain.

    3
    Mercredi 25 Juin 2014 à 21:13

    Pas très curieuse, Argali...!!!

    4
    Mercredi 25 Juin 2014 à 22:12
    Anne (desmotsetdesno

    J'attends le dévoilement avec impatience ;-) (Ca ne me dit rien...)

    5
    Jeudi 26 Juin 2014 à 00:28

    Agréablement surprise.


    6
    amarylli S
    Jeudi 26 Juin 2014 à 15:18

    Je n'aurais pas cru. J'ai lu ton billet hier et je ne m'attendais pas à ça. Je ne connais pas ce titre.

    7
    Jeudi 26 Juin 2014 à 15:28
    Anne (desmotsetdesno

    Tout pareil qu'Amarylli !

    8
    Jacqueline
    Vendredi 27 Juin 2014 à 17:09

    Surprise pour moi aussi après la lecture de ton billet .... Comme quoi ....sarcastic

    9
    Samedi 28 Juin 2014 à 10:13

    J'avoue, je n'aurais probablement pas lu ce roman sans Anne-Sophie. Moi aussi, après avoir lu les premiers titres de Marc Levy que j'avais appréciés à l'époque, je m'en suis lassée et l'ai abandonné. Mais ce récit est différent et malgré quelques imperfections dont je parle, il est agréable à lire.
    Ce récit est l'histoire de son père et de son oncle. Ayant dépecé le livre et ôté les caches, j'ai découvert la liste des titres dont s'est inspiré l'auteur et notamment "Une histoire vraie" de Claude et Raymond Levy et "Les parias de la Résistance" de Claude Levy, oncle de l'auteur. Quelques recherches sur internet sont venues compléter tout ça.
    Edifiant, notamment quand on découvre ce que les bourreaux de la prison St Michel sont devenus !

    10
    Lundi 30 Juin 2014 à 11:21
    Alex-Mot-à-Mots

    Une expérience de lecture intéressante.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :