• Magasin Général, TRIPP et LOISEL

    Mes lecturesL’histoire de « Magasin général » se déroule dans un village du Québec des années 20. Elle est racontée en voix off par Félix, le défunt mari de Marie et gravite donc autour d’elle, veuve avant l’heure et héritière du principal commerce local (le «Magasin général» qui donne son titre au récit), que l’irruption d’un étranger dans la petite communauté va progressivement réconcilier avec le bonheur… 

     

    Mon avis :

     

    J’ai découvert cette série au gré de mes lectures de blogs (merci MO). Le fait qu’elle se déroule au Québec a été un élément déterminant de ma curiosité. Ajoutez à cela qu’elle est réalisée par Tripp (Jacques Gallard, Paroles d’Anges…) et Loisel (Peter Pan,…) et vous comprendrez que je n’ai pu résister.

    Le 1er tome, Marie, débute avec la mort de Félix, son époux, propriétaire du magasin général. A peine a-t-elle enterré son mari, qu’elle rouvre le commerce. Il faut bien vivre. Seule maison à posséder le téléphone ou une voiture, elle est sollicitée de toute part par les habitants du village. C’est l’occasion de nous les présenter, avec leurs petits travers, leurs caractéristiques, leur bonhomie… Nous sommes de suite plongés dans le quotidien de ces villageois au parler franc et direct, mâtiné d’expressions québécoises si savoureuses.

    J’ai de suite accroché.

    Le 2e tome, Serge, voit la vie du village – et de Marie – bouleversée par l’arrivée d’un étranger : un gars de Québec parlant un français de France où il a vécu la Grande Guerre. Passionné de cuisine, il va apporter un peu de bonheur et de joie de vivre aux villageois alors que l’hiver fait rage et que les distractions sont rares à Notre-Dame des Lacs.

     

    Cette histoire simple et sensible est racontée avec beaucoup de tendresse et d’humour. Rien de spectaculaire ne se passe : les saisons sont ponctuées de naissances et de morts, d’événements anodins comme la fête de la St Jean ou la mort du cochon à laquelle tout le village participe…mais l’on s’attache très rapidement aux personnages, rudes parfois, mais au grand cœur.

    Loisel et Tripp ont mis en commun leurs expériences et leurs talents pour nous proposer un dessin accompli, aux charmes indéniables où les petits détails subtils apportent émotion et humour. Lapierre est aux couleurs. J’ai trouvé le tout savamment dosé, aucun mot n’est superflu, les interventions off de Félix sont savoureuses et les planches muettes font efficacement ressortir toute une gamme de sentiments.

     

    Cette Bd se lit comme un roman et je n’ai qu’un hâte m’offrir ou me faire offrir les tomes suivants.

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mo'
    Lundi 11 Juillet 2011 à 10:30
    Mo'

    j'avais hésité à me tourner vers cette série : le fait de savoir que le rythme narratif est assez lent, qu'il s'agit du quotidien des habitants d'un petit bourg perdu au milieu de nulle part... Et puis force est de constater que les auteurs nous emmènent rapidement aux cotés de Marie, du curé, de Serge et des autres... une série très agréable. Ravie que le charme ait opéré sur toi aussi ^^

    2
    Mercredi 13 Juillet 2011 à 13:06

    Alors que je découvre seulement le monde de la BD, celle-ci me semble tout à fait sympatique ... Je vais peut-être me l'offrir ;-)

    3
    Jeudi 14 Juillet 2011 à 19:35
    Grim'livres

    J'ai découvert cette série il y a peu et je l'ai dévoré ! On s'attache vraiment aux personnages, un moment de lecture savoureux !

    Si tu veux voir mon article : http://grim-livres.over-blog.com/article-loisel-tripp-magasin-general-77956372-comments.html#anchorComment

    Gwen

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :