• Mes vacances sans Edgar, Claire JULLIARD

    Romans policiersEdgar est la nouvelle star de la chanson. Repéré au casting d'une chaîne musicale, il a signé le tube de l'été, "Reste avec moi, ma Lolita". Charlotte connaît bien Edgar, ils ont même été très proches du temps où Edgar était un artiste intransigeant qui détestait le monde du show-biz. Et puis Edgar a changé. Il a rejeté ses amis d'avant pour s'entourer d'admirateurs dévoués. Charlotte aimerait retrouver le garçon sombre et romantique qui la troublait tant. C'est pourquoi elle a accepté l'invitation de la famille d'Edgar pour les vacances d'été. Tout le monde attend Edgar. Le seul problème, c'est qu'il n'a plus du tout l'intention de rejoindre Charlotte et ses cousins dans la propriété familiale. 

     

    Mon avis :

     

    Edgar ne vient pas ! Quelle déception ! Tout le monde ressent le manque, se souvient des bons moments des étés précédents et la mélancolie s’installe.

    Edgar est là ! Quelle surprise ! La joie de vivre revient, tout le monde se détend et l’atmosphère change du tout au tout.

    Edgar est parti ! Quel soulagement ! Cet Edgar idéalisé, porté aux nues n’est finalement qu’un égocentrique, brassant des nuages. Les autres ne sont pas moins que lui.

     

    Ainsi pourrait-on résumer ce roman.

    Les vacances qui avaient tout pour être exceptionnelles : une jolie maison bordée d’une plage privée, la mer, le soleil, six jeunes qui se connaissent bien… tournent au cauchemar par l’absence d’un seul. Très vite, un huis clos s’installe où chacun essaie de pallier à la déception comme il peut. Incapables de profiter de leur chance et des beautés de la nature environnante, ils se heurtent, se griffent, se cherchent gâchant ainsi une partie de leurs vacances.

    La vedette arrive, mais très vite, chacun se rend à l’évidence : Edgar a été idéalisé et l’être imaginaire qui a peuplé la première moitié du séjour est bien loin de la réalité.

      

    Claire Julliard dépeint une jeune bourgeoisie française blasée et superficielle. La psychologie des personnages s’affine au fil des pages et on retrouve les questionnements de l’adolescence, le rapport aux autres, l’acceptation de son corps, de ses limites, la formation de la personnalité… Cela sonne juste.

    Un roman qui ouvre d’intéressantes perspectives de discussions…

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Novembre 2011 à 14:02

    J'avais trouvé que l'auteure n'allait pas au bout des choses et du coup j'ai été un peu déçue par cette lecture. ça arrive !!!

    2
    Lundi 14 Novembre 2011 à 16:47

    Oui, je suis assez d'accord. Mais cela permet d'engager une discussion en classe qui peut se révéler passionnante. je vois ce livre comme une base de lancement en quelque sorte.  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :