• Miss Charity, Loïc CLEMENT & Anne MONTEL

    Miss Charity, Loïc CLEMENT & Anne MONTELCharity est une petite fille de la bonne société anglaise des années 1880.

    Elle est comme tous les enfants : débordante de curiosité, assoiffée de contacts humains, de paroles et d’échanges, impatiente de créer et de participer à la vie du monde.
    Mais voilà, une petite fille ça doit se taire et ne pas trop se montrer, sauf à l’église, à la rigueur. Les adultes qui l’entourent ne font pas attention à elle, ses petites sœurs sont mortes. Alors Charity se réfugie au troisième étage de sa maison en compagnie de Tabitha, sa bonne. Pour ne pas devenir folle d’ennui, ou folle tout court, elle élève des souris dans la nursery, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope, apprend Shakespeare par cœur et dessine inlassablement des corbeaux par temps de neige. Sa rencontre avec ses cousins et leur séduisant ami Kenneth Ashley va lui faire réaliser qu’à l’extérieur existe un vaste monde qui ne demande qu’à être exploré…

     

    Mon avis :

     

    Il y a très longtemps que j’ai découvert le roman de Marie-Aude Murail, ce gros pavé de plus de 500 pages. Cette histoire au cœur de l’Angleterre avait des allures de « Orgueil et Préjugés », du « Petit lord Fauntleroy », du « Jardin secret » et autres histoires pour enfants de la littérature anglaise. Cela avait été un coup de cœur.

    J’avais été touchée par cette petite fille en mal d’affection et de tendresse, priée d’être impeccable et discrète en toutes circonstances alors qu’elle rêve de courir les champs et les bois à la découverte du monde animal et végétal, bien plus passionnant que celui des hommes. Et puis de l’adolescente qu’elle deviendra, toujours plus attirée par les sciences que par la chasse au prétendant idéal.

     

    J’ai craqué pour l’album de bande dessinée rien qu’à sa couverture. Il y a un petit côté Beatrix Potter dans ces dessins d’une grande fraîcheur, le côté naïf des animaux en moins.

    Découpé en trois volumes de BD, la première partie du roman porte sur l’enfance de Charity. L’ennui lui fait transformer sa chambre en véritable cabinet de curiosités où elle recueille un tas de bestioles. Enthousiaste mais maladroite, elle assiste bien souvent à la mort de ses petits protégés. Mais les années passant et grâce à ses minutieuses observations, elle deviendra plus habile et experte. Dans ce monde d’adultes où elle n’a pas de place, elle préférera la compagnie des animaux et de la science. Peu douée pour les arts qu’une gouvernante française tentera de lui inculquer, elle se découvrira un don pour le dessin et l’aquarelle que ses qualités d’observatrice rendront exceptionnels pour son jeune âge.

     

    J’ai beaucoup aimé le découpage du roman, sa fraîcheur et l’humour de Marie-Aude Murail que l’on retrouve ici. C’est une excellente adaptation de Loïc Clément (scénariste) et les aquarelles délicates débordant de vivacité aux couleurs judicieusement choisies d’Anne Montel participent immanquablement au charme de la lecture.

    Un réel plaisir de lecture et de découverte d'un bout à l'autre des 118 pages de cet album. Vivement la suite.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 24 Juin à 11:51
    Fanny

    Je n'ai pas lu le roman, je n'ai lu que la bd et j'ai adoré. Il me tarde de découvrir la suite.

      • Mercredi 24 Juin à 14:55

        Oui elle est géniale. J'ai hâte aussi.

    2
    Mercredi 24 Juin à 21:14

    J'ai lu plusieurs Murail, mais pas celui-ci. Je retiens...

    Bonne soirée. 

    3
    Dimanche 19 Juillet à 08:27
    Enna(lit)
    J'avais adoré le roman et j'aime Anne Montel aussi alors je pense que je craquerai un jour !
      • Dimanche 19 Juillet à 11:47

        Très bel album. Hâte de lire la suite.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :