• Mon portrait chinois

    J’ai été taguée par Enna et je me dois donc de reprendre le flambeau pour vous parler un peu de moi à travers ce portrait chinois, dont elle a choisi les concepts.

     

    Si j’étais…

      

      

     

    Un objet

    Ce serait sans hésiter un stylo plume. L’objet m’a toujours fascinée, fait vibrer. C’est d’abord un bel objet : en bois, en métal, laqué, vernis, classique, fantaisie… ils me font tous rêver.

    Une plume glissant sur le papier, c’est léger, aérien, sensuel. Une plume anoblit les mots. Depuis mon plus jeune âge, j’écris au stylo, reléguant le stylo bille pour la liste de courses ou les signatures de documents.

    J’ai toujours beaucoup écrit - j’ai eu jusqu’à 12 correspondants de par le monde. Il m’en reste trois, de véritables amies,  avec lesquelles je m’efforce de maintenir des échanges épistolaires malgré internet.

     

    Un livre 

    Je pense que parmi tous les livres que j’aime, ce serait Le livre de la jungle. Ce récit d’aventure initiatique est pour moi un chef d’œuvre. Ce recueil de nouvelles – qui ne parlent pas toutes de Mowgli -  entraine le lecteur dans la jungle, en Inde, et en Alaska.

    Fort et fier, libre et assumant ses responsabilités, Mowgli est en opposition avec la vision que la société se fait alors de la place et de la personnalité de l’enfant. Dans la littérature de l’époque, c’est une petite révolution. Pour moi, Kipling est le précurseur de la littérature jeunesse, au sens où on l’entend aujourd’hui. Ce livre trouve aussi un écho dans ma propre vie puisque j’ai été Raksha pendant 6 ans dans une meute de louveteaux adorables.

     

    Un vêtement

    Je choisirai le gilet ou la veste de laine  que je décline dans toutes les couleurs et tous les modèles. Je n’ai pas souvent froid et peux donc l’ôter aisément. Il me laisse libre de mes mouvements et j’aime sentir le lainage fluide qui ondule autour de moi à chacun de mes gestes.

     

    Un film

    Si je ne dois en choisir qu’un ce sera Le cercle des poètes disparus, un film sorti au tout début de ma carrière d’enseignante et qui m’a profondément marquée. Une pédagogie basée sur la réflexion individuelle, l’épanouissement personnel et l’union d’une tête bien faite et bien remplie. Un idéal que je chéris toujours.

     

    Un prénom

    Pierre un prénom qui a marqué ma vie et a été porté par quatre personnes que j’aime ou ai aimées. Un prénom qui m’a ouvert les portes du paradis. J 

     

    Une boisson

    Celle que je bois le plus, dont j’ai du mal à me passer : le Coca Cola light. J’en suis hélas une grande consommatrice.

     

     

    Une ville

    La mienne. Ardente, fière, millénaire, résistante aux envahisseurs de tous ordres. Baignée d’un fleuve qui lui donna la vie, c’est une fille de Meuse aux couleurs flamboyantes dont les habitants ont le cœur sur la main et le sourire aux lèvres. Sans doute la plus méridionale des villes du nord.

     

    Une insulte

    J’en connais de fleuries mais celle que j’utilise le plus est crotte. Désuète et gentille, elle me permet d’exprimer mon exaspération devant mon fils ou mes élèves. Elle les désarçonne, les fait rire et évite toute velléité de surenchères.

     

    Un sport

    Je n’en pratique que de cérébraux : lecture, écriture, scrabble. Je n’ai jamais été douée en sport même si j’ai pratiqué de la gymnastique pendant dix ans, du tennis pendant deux décennies, de l’équitation et du volley. Des faiblesses dans les chevilles et dans le dos ne m’ont jamais permis d’être bonne dans un sport et je me suis lassée. Je marche encore en famille et nage avec mon fils. Mais cela n’est plus qu’un loisir occasionnel.

     

    Une personnalité

    J’aurais envie de dire des personnalités. J’ai une grande admiration pour ceux qui ont fait bouger les choses à leur époque, secoué les consciences, défendu une cause. Surtout lorsqu’ils ont défendu des gens modestes ou opprimés. Ou que leur cause concernait l’éducation. J’aurais aimé être, dans le désordre :

    Léonie de Waha, Don Bosco, Florence Nightingale, Mère Térésa, Sœur Emmanuelle, Isabelle Gatti de Gamond, l’abbé Pierre… 

    Et bien d ‘autres.

     

     

     Ce tag ayant déjà beaucoup voyagé, je taguerai simplement ceux qui me liront et auront envie d'emporter ces questions sur leur blog.

      

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jacqueline H
    Mercredi 30 Novembre 2011 à 09:40

    J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire tes réponses !

    2
    Mercredi 30 Novembre 2011 à 14:11

    Merci d'avoir joué le jeu ;-) J'aime beaucoup ton insulte et ton sport ;-)

    3
    Mercredi 30 Novembre 2011 à 20:14
    Chaplum

    On te découvre un peu plus. Je vois qu'on boit la même drogue

    4
    Mercredi 30 Novembre 2011 à 20:48

    Comme tout ça est joliment dit. On dirait un poème...

    5
    Jeudi 1er Décembre 2011 à 12:42
    Marc Lef.

    rci pour ton commentaire! En fait, cet article a été posté hier soir, disons plutôt dans la nuit... Pour le Botticelli code, c'est super sympa, j'espère qu'elles vont aimer! Cela dit, mon préféré reste "Marcel Proust roi du kung-fu". Coup de coeur des libraires et sélectionné pour un prix littéraire, je mise surtout celui-ci... C'est vrai que par ailleurs, c'est un peu rageant de penser que certains de mes livres se vendent bien mieux à l'étranger qu'en France! Peut-être qu'ici, il faut avant tout avoir LE bon article et passer dans  LA bonne émission télé... enfin, je travaille actuellement à un super projet qui devrait être très preometteur!!! Mais bon, j'ai encore un an d'écriture devant moi!

    6
    Dimanche 4 Décembre 2011 à 11:24

    Ce portrait correspond bien à l'image que j'ai de toi ! Et j'aime aussi encore beaucoup les échanges épistolaires à la plume ! Quant au sport je dis : "dans mes bras !"

    7
    Dimanche 4 Décembre 2011 à 16:57
    Alex-Mot-à-Mots

    Je l'utilise également, "crotte", ce qui fait bien rire les élèves, car parfois il m'échappe.

    8
    Misstrip
    Mardi 6 Décembre 2011 à 21:30

    Une prose parfaite pour te décrire joliment.

     

     

    9
    Mercredi 7 Décembre 2011 à 22:29
    Lystig

    essaye le coca zéro !

    10
    freesia
    Jeudi 8 Décembre 2011 à 22:06

    Je te reconnais bien dans ce portrait là :-) Nous avons ainsi plusieurs choses en commun dont le film "le cercle des poètes disparus", le scoutisme et les sports cérébraux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :