• Nous sommes tous des faits divers, Vincent ENGEL

    Nous sommes tous des faits divers, Vincent ENGELNous sommes tous des faits divers.
    Tous. Victimes ou coupables de ces gestes anodins sur lesquels le destin bascule. De ce hasard de grain de sable qui nous ensevelit ou nous ressuscite.
    A travers ces quatre nouvelles portées à la scène par Michel Poncelet et Bernard Francq, voici quatre portraits qui nous ressemblent peut-être…
    Des faits divers ? Peut-être. De ceux dont on tisse l’humanité.

     

    Mon avis :

     

    Relayés quotidiennement dans nos médias, les faits divers attisent la curiosité. Surtout lorsqu’ils sont sordides et se transforment en feuilleton dans la presse. S’y intéresser c’est se défouler de sa propre violence, l’extérioriser. C’est en ça qu’ils nous fascinent.

    Dans ce recueil de quatre nouvelles, Vincent Engel tend à nous prouver que chacun d’entre nous, à un moment de sa vie, et par le plus grand des hasards, peut devenir l’objet d’un fait divers.

    Ses quatre histoires, très différentes, nous invitent dans l’intimité d’un personnage, à partager quelques jours de son quotidien.

    Un designer de génie, concepteur de rutilantes voitures de sport, cherche à tout prix à surprendre son épouse afin de la garder.
    Un jeune inspecteur de police, peine à découvrir l’assassin de la première affaire qu’on lui confie et rencontre un flic en retraite, jadis le meilleur dans son domaine. Un clochard se rend chaque vendredi dans un cercle juif laïc où il se croit attendu comme le messie. Enfin, une mère nous confie sa douloureuse confession après le décès de son dernier enfant, sensible à la musique de Bach.

    Vincent Engel nous dépeint avec lyrisme ou humour des vies simples, en détresse où les personnages se dévoilent. Ces mises à nu nous parlent de mort, d’amour, de vérité, de religion ; des valeurs qui parlent à tout un chacun. Et cela émeut car nous pourrions être à leur place. Chacun de ces textes nous renvoie à nous-mêmes.

    Mises en scène dans les années 90, ces nouvelles ont été republiées aux éditions Ker en 2013. Un court recueil que je vous recommande.

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 5 Décembre à 20:39
    gambadou

    oh, tiens, pourquoi pas ?

    2
    Mardi 5 Décembre à 21:25

    Je connais Vincent Engel, mais pas ce titre. Un jour peut-être...

    Bonne fin de soirée. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :