• Préférez-vous les icebergs ? Chrystine BROUILLET

    Mes lecturesMaud Graham est inspectrice à Québec. Son mauvais caractère fait fuir en général ses collègues masculins. Seul Rouaix, son coéquipier, l’apprécie, même si parfois elle l’agace. Alors que celui-ci s’absente quelques semaines et qu’un collègue français est envoyé faire un stage dans leur commissariat, elle se voit confier une enquête pour meurtre. Une jeune actrice promise à un brillant avenir a été retrouvée étranglée dans les Plaines d’Abraham. Très vite, un second meurtre, identique au premier, a lieu. Une malédiction semble frapper les actrices issues du milieu du théâtre.

     

    Mon avis :

     

    Toujours avide de découvrir des auteurs et des romans québécois, j’ai trouvé le conseiller idéal en matière de romans policiers. ***  Hélas, trouver des romans québécois en Belgique relève souvent de la gageure. C’est donc avec une certaine euphorie, que j’ai plongé dans ce roman, emprunté à la Bibliothèque des paralittératures de Beaufays, et qui date de 1988.

    Maud Graham, l’héroïne de Chrystine Brouillet, est un personnage attachant malgré son caractère bien trempé. Elle se livre peu et ne s’appesantit pas sur elle-même, mène des interrogatoires subtils et use parfois de procédés peu orthodoxes mais reste toujours honnête et objective. Fine psychologue, elle entre aisément en empathie avec les personnes qu’elle rencontre. Célibataire après une rupture récente, elle partage son appartement avec Léo, son chat et se prend de sympathie pour Grégoire, un jeune prostitué rencontré par hasard. Je ne serais pas étonnée que ce personnage se retrouve dans les romans postérieurs.

    J’ai bien aimé ce roman à l’intrigue bien ficelée et à l’écriture simple mais énergique. Pas de temps mort, pas de répétition, l’enquête avance reconstituant peu à peu le puzzle des faits. On croit stagner ? Un élément nouveau relance la machine et on a hâte d’enfin découvrir le dénouement.

    J’ai aussi apprécié ce personnage de femme, cette inspectrice évoluant dans un milieu d’hommes, parfois macho. Elle est intelligente, subtile, et foncièrement bonne. J’espère avoir l’occasion de la retrouver bientôt.

    Enfin, j’ai trouvé plaisant de retrouver des lieux visités naguère et de pouvoir les visualiser (les Plaines d’Abraham, la rue des Lauriers, le château Frontenac…) ainsi que de dénicher ça et là des expressions typiquement québécoises et tellement savoureuses.

    Une belle découverte.

     

     Romans policiers

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :