• Rencontre virtuelle avec Valérie Cohen dans "La Boite"

    Rencontre virtuelle avec Valérie Cohen sur "La Boite"


    Ce lundi 28 septembre, le salon de chat «  La Boite » de Frédéric Ernotte recevait Valérie Cohen pour son dernier roman « Monsieur a la migraine ».
     

    Selon les moments, femme, épouse, mère et auteure, Valérie Cohen tente de traduire en mots ses émotions pour les partager ensuite avec ses lecteurs. Son précédent roman « Alice et l’homme perle » parlait de l’âge mûr, des sentiments amoureux au 3e âge et du choix de vie que l’on fait à la soixantaine. Son dernier roman aborde un sujet plus délicat « le plaisir et le désir féminin ».

    A travers l’histoire de quatre femmes qui participent au même groupe de parole, elle aborde ce thème avec tendresse et humanité.
    Cette rencontre en ligne nous a permis d’en découvrir davantage sur ce récit et sa genèse.

    En amont de ce roman Valérie Cohen a récolté les confidences de nombreuses femmes et l’idée lui est venue d’en faire un roman. Pour étayer ces confidences, elle a rejoint certains de ces groupes.
    Il n’est pas facile de parler de ce sujet à son entourage ou même à son partenaire. Quels mots choisir ? Comment ? Question d’éducation, de personnalité, d’histoire personnelle. Toujours est-il qu’elle a croisé des femmes réellement en souffrance qui ne savaient où déposer leur « fardeau », leur « bérézina sensuelle ». Elle s’est dit qu’en portant leurs histoires dans son roman, elle leur donnerait la parole et permettrait aussi à d’autres de se reconnaitre, d’être moins seule avec leurs difficultés.
    Mais comment aborder le sujet ? Que dire ? Jusqu’où aller ?

    Se rappelant que son fils et sa mère risquaient de lire ce livre, elle s’est mis ses propres limites. Son but n’était pas d’entrer dans les détails techniques mais de parler simplement du désir (ou du manque de désir) et de son mécanisme.

    Chaque lectrice pourra se reconnaitre en tout ou partie, dans ces femmes et leur histoire même si au départ, elle visait plutôt les trentenaires et plus. Mais n’allez pas croire que ce roman soit exclusivement destiné aux femmes. Il s’agit certes d’une histoire d’amitié entre quatre femmes mais les hommes sont bien présents et la lecture de ce roman pourra apprendre des choses à ces messieurs. D’ailleurs Valérie Cohen nous a confirmé avoir eu des retours positifs de plusieurs lecteurs.
    « Ce qui est merveilleux avec ce sujet, a-t-elle précisé, c’est qu’il dépend de nombreux facteurs : notre chimie interne mais aussi notre éducation, notre image de soi, notre histoire familiale... C’est déjà compliqué pour une femme de le comprendre... alors je peux imaginer que pour certains hommes, la partie soit rude. »

    Valérie Cohen nous a alors demandé si nous irions, le cas échéant dans un groupe de paroles comme ses héroïnes et à la presqu’unanimité les participants ont décliné. Même si deux d’entre eux ont reconnu que parler de certaines choses avec des inconnus plutôt qu’avec des proches était parfois plus facile.

    L’auteure nous a aussi partagé l’émotion ressentie devant l’authenticité de certains témoignages. Une confiance faite au groupe, à des inconnus certes, mais avec lesquels on peut mettre une distance et ne pas craindre d’être jugée comme on pourrait l’être par des proches. C’est salvateur de le dire pour certaines personnes.

    A la question de savoir où était la part de vérité et de fiction dans le roman, Valérie Cohen a répondu qu’une de ses amies se plaignait effectivement que son homme avait la migraine. J Le reste a été inventé sur base des confidences qu’elle a reçues et entendues. Mais en ce qui concerne les actes posés par Patrice Denis, tous ont été vécus durant les dix dernières années dans des groupes ou ateliers de développement personnel auxquels elle a participé, mais sur d’autres sujets. Le récit est un mélange de tous ces apports. Elle a beaucoup écouté, engrangé des émotions et à un moment l’imagination a pris le relais et elle s’est laissé embarquer par ses personnages.

    Afin de donner de la crédibilité à son histoire, elle a demandé à une sexothérapeute de la relire pour vérifier s’elle était cohérenet au regard de son expertise. Elle a téléphoné à Julie Van Rompaey, fondatrice de l’Académie des Arts de l’Amour, en lui proposant d’aller prendre un café et elle lui a demandé son avis sur ses personnages. Elle lui a aussi proposé de l’associer aux conférences qu’elle serait amenée à donner à la sortie du livre. Comme cela a bien collé entre elles, tout s’est fait en bonne harmonie. Toujours à l’écoute, Valérie Cohen trouvait intéressant de pouvoir entendre ce que les femmes avaient à dire et d’avoir l’avis d’un sexothérapeute.

    Le livre de Valérie Cohen a reçu un accueil favorable peut-être parce qu’entre la réalité de la vie de couple et l’image qu’en donnent les magazines, il y a un écart important. Pour les femmes rencontrées, c’est très dur d’être confrontée à cela. Lire que d’autres connaissent les mêmes difficultés rassure. Et cela permet aussi de mettre des mots sur ce qu’on vit. « La relation sexuelle, c’est un peu nous avec un miroir grossissant. C’est-à-dire que notre rapport à notre image, à l’autre, le fait de savoir parler, de dire oui ou non... sont comme exacerbés. »

    Lors d’une rencontre qui a eu lieu dans un « café-sexo » à Genève, de nombreux hommes sont venus et ont parlé avec l’auteur et la sexothérapeute. Mais selon cette dernière, ils se taisent dès qu’ils viennent avec leur compagne. Ce genre de cafés existe à Paris et Genève.
    Les hommes semblent plutôt bien accueillir ce roman toutefois, beaucoup se sentent heurtés par le titre.

    Un bel échange entre auteure et lecteurs, présents et à venir. Un sujet qui aurait pu mettre mal à l’aise au départ mais qui, grâce à Valérie Cohen, a donné lieu à un échange riche et intéressant. Merci à elle et à Frédéric Ernotte qui l’a initié.

    Petite question à vous maintenant, amis lecteurs : cet échange vous donne-t-il envie de découvrir ce roman ?

     

    Rencontre virtuelle avec Valérie Cohen sur "La Boite"

    Envie d'être tenu au courant de ce qui se passe dans #LaBoite ? Abonnez-vous gratuitement ici.

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 30 Septembre 2015 à 14:48

    Beau résumé. J'ai beaucoup aimé son roman précédent, je pense lire celui-ci. En tout cas, cela me donne envie.
    Merci.

    2
    Vendredi 2 Octobre 2015 à 20:06
    Mina

    J'ai raté l'échange, merci pour ce résumé très intéressant ! Je suis toujours un peu hésitante, je crois que le déclic se fera - ou non - pendant une rencontre, une occasion qui se présentera.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :